<![CDATA[monsborinageIntroA Mons et dans le Borinage, l’appel à la grève de ce 24 juin a été moins suivi que lors d’échéances précédentes, mais des piquets bloquant voire filtrant étaient tout de même organisés sur certaines entreprises, surtout dans les zonings industriels.

Une équipe de militants du PSL s’est rendue sur des piquets du zoning de Ghlin-Baudour. Un blocage y était effectué notamment sur NGK Ceramics où notre tract et nos propositions pour construire le mouvement pour après l’été ont reçu un très bon accueil. Nous avons également pu y vendre plusieurs exemplaires de notre mensuel Lutte Socialiste. Des blocages étaient également organisés par les délégations FGTB devant AW Europe et le centre de distribution de H&M, où étaient également présents quelques délégués et militants de la CSC.

Certaines délégations avaient fait le choix de laisser passer les travailleurs non-grévistes, après leur avoir distribué un tract et discuté de l’importance de reconstruire un mouvement le plus fort possible pour septembre et octobre. C’était notamment le cas chez Baxter à Lessines, où nous avons également pu faire une visite de solidarité. Tout au long de la journée, les discussions allaient clairement dans le sens de reconstruire un mouvement aussi fort qu’en 2014, un mouvement capable de renverser le gouvernement Michel par la grève et l’action collective.

24 juin - Mons Borinage


Ce vendredi 24/06, la journée de grève a été bien suivie sur le site de Lonza Braine. Plusieurs délégués et membres du personnel étaient présents pour mener à bien le piquet et mettre l’usine à l’arrêt. Cette action, menée conjointement par la CNE, la FGTB et la CSC, a été bien suivie par le personnel. A l’issue d’assemblées et de réunions d’informations sur le contenu de la loi Peeters, une écrasante majorité des ouvriers et employés ont adopté le plan d’action et se sont mis en grève.

L’ambiance au piquet était enthousiaste et constructive, et les yeux étaient rivés sur la suite du plan d’action, avec les 29/09 et 7/10 qui devront être utilisés pour élargir la mobilisation, aussi dans le reste du zoning, et accroître notre rapport de force contre le gouvernement Michel.
Braine]]>