Home / International / Europe / Plus d'un million de manifestants à Paris contre la Loi Travail !

Plus d'un million de manifestants à Paris contre la Loi Travail !

<![CDATA[GR_14juinCe 14 juin fut une nouvelle fois une journée de lutte massive contre la loi El Khomri qui vise à détruire la législation du travail existante et à accroître la flexibilité. Cela fait déjà des mois que la colère s’exprime dans la rue et par des grèves tandis que la jeunesse s’est fermement engagée dans ce combat social afin de défendre leur avenir aux côtés des travailleurs. Tous crient ensemble : nous ne sommes pas de la chair à patrons !

Le gouvernement espérait sans doute que la Coupe d’Europe de football dévierait l’attention du combat contre le Loi Travail, il s’attendant certainement aussi à ce que le doute s’installe parmi les opposants à son projet antisocial. Les autorités misaient sur toutes sortes de raison qui auraient pu amoindrir la résistance de la rue, mais elles n’ont pas eu l’effet escompté.

GR_14juin02Avec plus d’un million de manifestants, la manifestation d’hier fut particulièrement impressionnante. Il a fallu des heures et des heures au défilé pour quitter totalement son point de départ. Comme cela a déjà été le cas à plusieurs reprises ces dernières semaines, un groupe de militants du PSL s’est rendu en France soutenir activité politique de la Gauche Révolutionnaire, section française du Comité pour une Internationale Ouvrière (dont le PSL est la section belge). Bien entendu, le mouvement qui s’y est développé contre la loi El Khomri fait immédiatement penser à la colère qui existe en Belgique contre la loi Peeters, Charles Michel et sa clique de brigands néolibéraux.

Quant aux médias, ils ont eu le bonheur de pouvoir disposer de troubles en marge de la mobilisation afin de pouvoir se concentrer sur leurs images-chocs plutôt que sur la résistance sociale contre la politique antisociale du gouvernement PS.

Vous trouverez ci-dessous le tract distribué par la Gauche Révolutionnaire ainsi que quelques photos de la manifestation.

A lire également : France. “Crise idéologique et rejet du système dans son ensemble”

la loi «travail» et Valls-Hollande dégagez !

GR_14juin03L’opposition à la loi El Khomri n’a pas faibli, bien au contraire. Les manifestations gigantesques, les grèves par centaines, confirment un rejet complet de Valls-Hollande et de toutes ces politiques au service des riches.

La politique de Valls, ça n’est que le 49-3 partout. CRS dès le mois de mars contre les lycéens et contre les actions et rassemblements pour la plupart pacifiques. Répression judiciaire aussi, qui avait commencé contre les travailleurs d’Air France et de Goodyear et qui continue contre des dizaines de syndicalistes et de jeunes en lutte. A l’Assemblée bien sûr, où le 49-3 est venu rappeler que leur démocratie n’existe que pour les privilégiés.

Tout ceci n’a pas donné une majorité à Valls-Hollande, bien au contraire. Ce gouvernement n’est qu’un groupe de mercenaires au service des grands patrons. Son ministre banquier Macron qui déclare que les entreprises doivent baisser les salaires, en est le parfait symbole. Et la droite et le FN qui traitent les grévistes de voyous sont dans le même camp.

Retrait de la loi «travail»

La loi Khomri ne sert qu’à une chose : nous faire bosser plus longtemps pour un salaire moindre, faciliter les licenciements, et renforcer la domination des grands patrons sur les travailleurs.

Les soi-disant mesures positives disparaîtront dès que le centre de la loi (la possibilité pour les accords d’entreprises de ne plus respecter le Droit du Travail) sera adopté.

Changeons d’avenir

Les 40 premières multinationales françaises ont fait 54 milliards d’euros de profits en 2015. Il y a donc de quoi résoudre tous les problèmes sociaux. C’est pour cela qu’en même temps que nous luttons contre la loi «travail» il faut soutenir et encourager les grèves pour les salaires ou les créations d’emploi.

C’est une lutte pour dire : stop ! On n’en veut plus de cette société de chômage, d’inégalités. On refuse l’avenir de précarité et de soumission à des petits chefs à la sauce Valls/Sarko.

Les grèves montrent que ce sont les travailleurs qui font tourner les entreprises, les bus, les trains et toute la société, pas la poignée de super riches ni les politiciens qui les servent.

Assez du capitalisme !

Jeunes et travailleurs… tous ensemble nous sommes une écrasante majorité de la population. Nous pouvons changer la société, renverser le capitalisme et sa dictature du profit, sa destruction de l’environnement. Il faudra une révolution pour cela !

La Gauche révolutionnaire lutte pour le socialisme démocratique, où l’économie sera publique et organisée démocratiquement pour satisfaire les besoins et non les profits d’une poignée. Nous luttons pour un monde débarrassé du racisme, du sexisme, des guerres, de l’exploitation.

C’est le début d’un combat prolongé, il faut le continuer !

Photos de Mario (Bruxelles) et de la Gauche Révolutionnaire

France 14 juin // Photos de Mario + Gauche Révolutionnaire]]>