Sommet climatique de Copenhague: Sauvons la planète – luttons contre le capitalisme!

Une planification démocratique est la seule solution

Voici le texte d’un tract qu’utilisent les membres du Comité pour une Internationale Ouvrière qui participent aux protestations dans le cadre du sommet consacré au climat, à Copenhague.

Tract du CIO

Juste avant ce sommet, de nouveaux faits alarmants ont été rendus publics:

  • Le niveau de dioxyde de carbone a atteint les 385.2 ppm – le plus haut niveau depuis 650.000 ans, selon la World Meteorological Organisation.
  • Depuis 1990, les émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 41%. L’an dernier, malgré la crise économique, elles ont encore augmenté de 2%, c’est-à-dire plus que la moyenne annuelle des années ’90, selon NatureGeoscience.

Ces développements sont dans la ligne des pires prévisions du GIEC – qui prévoient une augmentation de 6° dans ce siècle. Aujourd’hui déjà, 300.000 personnes meurent chaque année en raison directe ou indirecte des effets du changement climatique. Les scientifiques dissent qu’il ne reste que 6 ans (jusqu’en 2015) pour modifier la production et la consommation destructrice d’énergies actuelles avant que des effets “catastrophiques” ne deviennent irréversibles. Notre lutte est une course contre le temps.

Détruire le capitalisme… avant qu’il ne détruise la planète!

La crise climatique est causée par le système capitaliste et ses multinationales. Les dirigeants politiques qui étaient à Kyoto et ceux qui sont maintenant à Copenhague n’ont aucune solution à proposer. Leur seul objectif en tant que parti au gouvernement est d’éviter d’apparaître comme le "mauvais" tout en passant la balle à quelqu’un d’autre! A travers de fausses solutions capitalistes – comme le commerce de droits d’émissions – ils essayent de continuer à se baser sur les énergies fossiles. Ils démontrent en fait qu’ils sont dans la poche des grosses entreprises, et parmi elles l’industrie pétrolière et énergétique. La première et la deuxième des 500 plus grandes entreprises en termes de fortune sont les géants pétroliers Exxon et Chevron. Les n° 4 et 5 sont General Electric et Wal-Mart. Sans s’en prendre au pouvoir de ces multinationales – et tous leurs politiciens – la crise climatique ne pourra pas être résolue.

Nous avons besoin d’un mouvement climatique global et démocratique qui implique les travailleurs, les jeunes, les paysans pauvres et tous ceux qui sont touchés par les effets du changement climatique. Aucune confiance ne doit être placée dans les gouvernements ou les entreprises.

Le socialisme démocratique, organisé à une échelle internationale, est la seule alternative au système capitaliste. A la place de gaspiller les ressources naturelles pour le profit, les boni des actionnaires, l’armée,… au prix de la destruction du globe, nous avons besoin d’une planification démocratique basée sur les besoins de la population et de l’environnement.

Le CIO lutte pour:

  • L’objectif de réduire les émissions d’au moins 50% d’ici 2020, avec le but d’atteindre 90% de reductions d’ici 2050.
  • S’opposer aux taxes (comme les taxes carbone) sur le dos de la classe des travailleurs. Que les véritables pollueurs payent: les grandes entreprises!
  • Un investissement public massif pour remplacer l’énergie fossile et nucléaire par des énergies renouvelables
  • Un société orientée vers des transports, des logements, une agriculture et une industrie soutenables, pour une société planifiée sous le contrôle démocratique des travailleurs
  • La reconversion de l’industrie automobile ou encore celle du charbon, en défendant tous les emplois et les salaires, pour utiliser la technologie et les connaissances de la force des travailleurs pour une production socialement utile et sans dégâts pour l’environnement
  • La nationalisation des 500 multinationales qui dominent aujourd’hui le monde, tant économiquement que politiquement
  • Mobiliser et unifier les luttes quotidiennes pour l’emploi, le bien-être et le climat – pour une lutte commune internationale des syndicats, des groupes environnementaux et des organisations de gauche, dont le NPA en France, Die LINKE en Allemagne et Syriza en Grèce, avec l’objectif de construire des partis de masses socialistes et conscients des nécessités environnementales.

Qui nous sommes

Le Comité pour une Internationale Ouvrière est une organisation socialiste internationale avec des sections et des membres dans plus d’une quarantaine de pays.

  • Aux USA et ailleurs, les sections du CIO jouent un rôle important dans le mouvement anti-guerre, en organisant par exemple des grèves d’étudiants du secondaire.
  • AU Sri Lanka, en Inde et au Pakistan, les sections du CIO luttent pour l’unité de tous les travailleurs contre la guerre, le terrorisme et les divisions ethniques ou religieuses.
  • En Grèce, la section du CIO a lancé Green Attack pour organiser une lutte des travailleurs et des jeunes en réaction des terribles feux de forêts.

  • En Grande-Bretagne, les membres du CIO dans les syndicats et dans la jeunesse sont en première ligne pour defendre les emplois, par exemple à l’entreprise éolienne Vistas.
  • En Afrique du Sud et au Nigéria, les sections du CIO organisent la résistance contre le chômage et pour la défense de l’enseignement contre la mondialisation capitaliste et les multinationales, comme Shell au Nigéria.
  • Au Brésil, au Chili au Venezuela et en Bolivie, les sections du CIO sont engagées dans les luttes contre les privatisations et pour les droits des peuples indigènes.
  • En Suède, Rättvisepartiet Socialisterna (CIO-Suède) est engagée dans plusieurs campagnes: contre des projets de constructions de gigantesques autoroutes, pour la nationalisation de l’industrie automobile pour sauver les emplois et réorganiser la production, pour des transports publics gratuits et étendus ou encore contre les attaques du gouvernement de droite sur les travailleurs et l’environnement.

En juin, Joe Higgins du Socialist party (CIO-Irlande) a été élu au Parlement Européen. Joe et le SP ont mené plusieurs campagnes de masse – y compris les victoires contre une taxe supplémentaire sur l’eau et dans le soutien de travailleurs turcs dans le bâtiment. Aux élections européennes, Joe Higgins a battu le candidat du parti au pouvoir qui était élu depuis 20 ans. Les sections du CIO ont aussi des conseillers communaux dans plusieurs pays – Australie, Allemagne, Angleterre, Irlande, Suède.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste