Les riches deviennent plus riches… et la facture est pour nous !

et la facture est pour nous !

Pendant qu’un patron d’une grande société belge gagne environ 50 fois le salaire brut d’un employé moyen, 15% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (établi à 775 euros par mois). Travailler ne protège même plus du besoin : selon une étude réalisée par la FTGB, presque 20% des travailleurs ne s’en sortent pas avec leur salaire et 51% éprouvent des problèmes pour terminer le mois…

Nicolas Croes

Elle est belle la société du marché “libre”! Libre de se faire exploiter pour satisfaire la voracité des patrons, oui! Ce n’est pas notre système ! Ce n’est pas la société que nous voulons! Face aux parasites aux commandes dont le « travail » consiste surtout à protéger leurs seuls intérêts, face aux politiciens traditionnels qui défendent patrons et actionnaires avec la dernière énergie, les travailleurs ont besoin de leur propre projet de société !

Les riches deviennent plus riches…

  • Bénéfices des 30.000 plus grandes entreprises belges en 2007 : 77 milliards d’euros ! Soit 7.700 euros par Belge…
  • Dividendes distribués par les entreprises cotées en Bourse à leurs actionnaires en 2007 : 10,2 milliards d’euros (+ 42% par rapport à 2006). 50% des profits ont été distribués aux actionnaires de cette façon, contre 33% l’an passé.
  • Salaire cumulé des chefs d’entreprises du Bel 20 (les 20 principales entreprises belges cotées en Bourse) en 2007: 48,89 millions d’euros… pour 24 personnes seulement !
  • Et en cas de licenciement, grâce aux “parachutes dorés”, pas de problèmes : le topmanager de Belgacom recevrait au bas mot 8 millions d’euros, celui de Delhaize 5 millions, celui de Dexia 4 millions,…
  • Salaire cumulé des dirigeants des entreprises publiques en 2007: 18,46 millions… pour 42 personnes !

…et la facture est pour nous !

Prix

En Belgique, le prix de l’essence a augmenté de 12% en une année, celui du pain de 13%, celui des œufs de 25%, celui du mazout de 26% et celui des spaghettis de 25% ! Et l’avenir ne se présente pas mieux, loin de là…

Nous déposons moins…

Selon une enquête de Citibank, 88 % des Belges ont réduit leurs dépenses au cours de ces derniers mois, en économisant sur les loisirs (43%), sur le chauffage (43%), sur l’habillement (35%) et sur l’alimentation (27% parmi les francophones et 17% parmi les néerlandophones).

Faillites

L’accent a été mis ces dernières années sur la possibilité de créer chacun sa petite “entreprise”, notamment parmi les chômeurs. De fait, on n’a jamais connu autant de faillites d’entreprises familiales ou unipersonnelles sur les quatre premiers mois d’une année qu’en 2008.

Bien-être, éducation,…

La pression est telle sur le milieu de travail qu’un travailleur sur 3 connaît des insomnies à la seule idée de retourner travailler et que 4 travailleurs sur 10 sont stressés au boulot. Sans parler des accidents. A côté de cela, l’enseignement est de plus en plus cher, les soins de santé aussi, etc


Lien:

Partager : Imprimer :