Home / Jeunes / Contre le racisme / Tous ensemble à Gand le 23 juin contre le Vlaams Belang !

Tous ensemble à Gand le 23 juin contre le Vlaams Belang !

Emploi, logement, enseignement, salaire,… L’extrême droite n’a aucune solution !

Dimanche 23 juin, 15h, Gand,Vrijdagmarkt

Le succès remporté par le Vlaams Belang aux élections du 26 mai fut un véritable choc : l’extrême droite est devenue le deuxième parti de Flandre. Deux jours plus tard, des milliers d’antifascistes sont descendus dans les rues de Bruxelles et des centaines d’autres se sont réunis à la même heure à Gand. Le lendemain, près d’un millier d’autres étaient à Liège. Ce n’était qu’un début, continuons la lutte ! Ne laissons aucun espace à leurs mensonges !

Bien sûr, Theo Francken et sa N-VA ont normalisé le racisme et cela a ouvert la voie au Vlaams Belang. Mais il y a plus : les partis traditionnels ont perdu toute leur crédibilité. Le gouvernement antisocial Michel-De Wever a reçu une claque aux élections. Le SP.a et Groen se sont montrés incapables de représenter une réelle opposition : eux aussi acceptent le néolibéralisme et la soif de profits des ultra-riches !

Le Vlaams Belang a su instrumentaliser le mécontentement social et le dévier pour remporter sa plus grande victoire électorale depuis 2004. Il a tout fait pour se présenter comme une ‘‘alternative sociale’’ à la N-VA. Les gens n’en peuvent plus du coût de la vie ? Le Vlaams Belang s’est dit opposé aux « taxes aburdes » comme la taxe kilométrique. Les gens sont en colère et désespérés pour leur pension ? Le Vlaams Belang a défendu le retour de l’âge de la pension à 65 ans durant la campagne. Mais il ment !

Le parti et les autres groupuscules du type de Schild & Vrienden (les néonazis qui ont fait scandale l’année dernière après un reportage de la VRT) s’opposent toujours – et parfois physiquement – à ceux qui s’opposent concrètement à la politique de casse sociale, comme les syndicats. Le Vlaams Belang vote systématiquement contre les intérêts des travailleurs et des pauvres !

Ne laissons aucun espace aux mensonges de l’extrême droite ! Rendons-nous à Gand ce 23 juin pour accompagner les antifascistes flamands à dire NON à l’extrême droite mais aussi à la société qui la nourrit !

Nous devons nous organiser pour que les racistes et les néofascistes du Vlaams Belang et autres n’aient pas confiance pour occuper les rues et empêcher que ce score ne conduise à des attaques et à des violences contre les migrants, leurs opposants politiques et les militants syndicaux.

Mais nous devons aussi les empêcher d’instrumentaliser la colère et la misère en luttant pour des transports en commun gratuits ; pour plus de moyens publics pour l’enseignement, pour les soins de santé et les services publics au sens général ; pour des emplois décents et de bons salaires. Des mouvements de masse autour de revendications concrètes (un salaire minimum de 14 euros de l’heure, une pension minimale de 1.500 euros, de meilleures allocations sociales,…) peuvent démasquer le Vlaams Belang et convaincre ses électeurs qu’il ne faut pas se battre les uns contre les autres pour des miettes, mais lutter ensemble pour plus, beaucoup plus !

L’extrême droite instrumentalise les problèmes sociaux et la colère des gens, sans offrir la moindre solution viable, ni pour les guerres, ni pour la pauvreté, ni pour les changements climatiques, ni pour le chômage, ni pour le sans-abrisme, ni pour les bas salaires, ni pour les pensions de misère. Organisons-nous et occupons les rues ! Non seulement contre la discrimination, mais aussi pour une société qui réponde aux besoins de tous. Luttons contre le système capitaliste, qui engendre misère, haine et division pour satisfaire la cupidité de la classe dominante !

Cette manifestation est appelée par un certain nombre de signataires, avec le soutien de la coalition antifasciste StandUp, du Front Antifasciste 2.0,… (plus d’infos)