Soutenez le Parti Socialiste de Lutte le 7 juin, mais aussi après!

Le PSL/LSP a commencé cette campagne électorale avec des moyens limités, mais avec beaucoup d’ardeur et combativité. Notre objectif était double. Nous voulions d’une part stimuler le débat idéologique auprès de l’homme de la rue, parmi les gens, en mettant en avant un programme de lutte socialiste – voir notre tract – et en diffusant l’idée de la nécessité d’un nouveau parti des travailleurs. D’autre part, nous voulions renforcer notre parti par cette campagne. Avoir un bon programme est qu’une chose – construire une force sous la forme d’un parti pour pouvoir également réaliser ce programme en est une autre!

Par Els Deschoemacker

Durant cette campagne, nous vous avons régulièrement tenu informés des dernières nouvelles, de nos points de vue et positions politiques et nous voulons déjà vous remercier d’y avoir accorder de l’intérêt! Sans votre soutien, cette campagne n’aurait pas été possible. A peu près 14.000 personnes ont signé nos listes de parrainage en Belgique pour nos listes régionales (PSL ou PC-PSL-LCR-PH à Bruxelles) ou pour les européennes, que ce soit pour la liste LSP en Flandre ou la liste LCR-PSL en Belgique francophone. Beaucoup de petits dons nous ont permis de presqu’atteindre les objectifs de notre fonds électoral. Des centaines de militants et de sympathisants ont mené campagne dans leur environnement, ont collé nos affiches,… et ont fait de cette manière que le programme du PSL était présent dans les rues de presque toutes les provinces et y était discuté.

En 2003, le PSL a pour la première fois de son existence pu déposer une liste pour toute la Flandre, notamment pour le Sénat. En 2004, nous avons défendu une liste pour les européennes, tant pour le collège électoral flamand que pour le francophone (toujours à l’époque sous notre ancien nom de Mouvement pour une Alternative Socialiste). En 2007, nous avons participé à la campagne du Comité pour une Autre Politique aux élections pour la Chambre et le Sénat. A l’époque, il n’était question en Wallonie que de Mons et Liège. Cette fois, sous notre propre nom de PSL, nous avons ajouté une liste pour l’arrondissement de Nivelles. A côté de ces listes régionales sous le sigle du PSL, nous avons pu réaliser des listes communes pour les européennes avec la LCR (liste LCR-PSL) et avec le PC et le Parti Humaniste pour les régionales à Bruxelles (liste PC-PSL-LCR-PH).

Nous avons eu peu de soutien des médias, tout particulièrement en Flandre. Cela limite bien entendu nos chances. Nous espérons toutefois bien entendu rompre ce boycott à terme. Mais nous pouvons déjà être contents du dévouement de tous ceux qui nous ont aidé et des réactions que nous reçues dans la rue. Nous espérons bien pouvoir compter sur votre soutien dans l’isoloir ce 7 juin! Cela ne peut que renforcer le Parti Socialiste de Lutte et nos initiatives avec d’autres.

Mais les élections ne sont qu’une photographie, qu’un instantané. La lutte continue après les élections. L’existence du système de chômage économique n’a pas pu empêcher les données de chômage de devenir plus alarmantes ces derniers mois, et il faut s’attendre à des records, avec toutes les conséquences sociales qui viennent avec un tel drame. Les partis traditionnels sont en plus en pleine préparation pour nous présenter la note de leur politique, quel que soit le gouvernement finalement formé.

Dès lors, nous ne vous demandons pas seulement de voter pour les listes auxquelles nous participons et pour nos candidats, mais de sérieusement réfléchir pour rejoindre notre parti et jouer un rôle dans la construction du PSL et dans les mouvements de lutte à l’avenir. Les élections sont évidemment importantes, mais ce n’est pas le seul terrain de lutte. Dans les entreprises, à l’école, dans nos quartiers,… les luttes vont arriver bientôt, luttes pour le droit à l’emploi, pour plus de logements sociaux, pour un enseignement de qualité et abordable, pour des soins de santé pour chacun,… Pour nous, la construction d’un parti n’est pas un but en soi, mais un moyen : un moyen de nous organiser et de propager un programme de lutte.

Si vous ne voulez cependant pas encore faire ce pas, vous pouvez continuer à nous soutenir et à nous suivre en prenant par exemple un abonnement à notre journal et/ou en donnant un soutien financier sur base mensuelle pour nous aider à récolter notre fonds de lutte!

Vous avez encore des questions ou des remarques? Vous voulez nous donner votre opinion sur notre campagne ou sur notre programme? Vous voulez nous rencontrer et être invité pour une discussion ou pour nos meetings et activités publiques? N’hésitez pas et prenez contact avec le PSL.

Partager : Imprimer :