Hong Kong: Protestations pour un salaire minimum

19,70 dollars par heure (c’est-à-dire moins de deux euros)! C’est le salaire scandaleusement bas que reçoivent les jeunes travailleurs de Cafe de Coral, une des plus importantes chaînes de fast-food de Hong Kong. D’autres chaînes de fast-food comme KFC et McDonald payent également des salaires aussi misérables, et cela doit changer. Voilà le message porté par une action organisée par Socialist Action (CIO-Hong Kong) contre la direction de Cafe de Coral devant l’un de ses établissements très fréquenté. Cette action de protestation a été relayée dans une dizaine de journaux (y compris Apple Daily, Mingpao, Orient Daily, Sun, AM730, HKheadline et Metro), aux informations télévisées et aux radios commerciales.

Socialist Action (CIO-Hong Kong)

La rue piétonne commerçante où se situait l’établissement a résonné de slogans tels que “33 dollars de salaire minimum, pas de compromis!”, “jeunes travailleurs, rejoignez un syndicat – les syndicats doivent entrer en action.” Cette action, le 4 juillet dernier, s’est déroulée parce que le porte-parole de la chaîne, Michael Chan Yue Kwong, est membre de la Commission provisoire du gouvernement concernant le salaire minimum, qui annoncera bientôt à quel niveau sera instauré le premier salaire minimum de Hong Kong. Cela en dit beaucoup sur les politiques en vigueur à Hong Kong: les patrons des secteurs les moins bien payés, comme la restauration rapide, sont employés par le gouvernement pour fixer le niveau du salaire minimum, afin de limiter leurs propres abus. Hong Kong, qui possède le plus haut niveau moyen de revenu par habitant, voit se développer en son sein une énorme armée de travailleurs pauvres. Environ un million de travailleurs – soit un cinquième de la force de travail – est payée moins de 5.000 dollars de Hong Kong (environ 490 euros) par mois.

Les syndicats de Hong Kong revendiquent un salaire horaire minimum de 33 dollars de Hong Kong minimum (soit 3,30 euros). Socialist Action soutien cette revendication, un minimum absolu, tout en précisant que même cela n’est pas assez. La décision concernant le salaire minimum va bientôt tomber et le lobby des patrons ne veut accepter que 24 dollars de Hong Kong (2,38 euros). Nous pensons que la pression doit se poursuivre pour assurer qu’un salaire minimum de 33 dollars de Hong Kong soit instauré. Pas de compromis ! Socialist Action met en avant que les dirigeants syndicaux devraient appeler à une journée de grève des travailleurs touchés par ces salaires de misère dans la ville pour que la revendication des 33 dollars de Hong Kong soit plus forte.

Une vingtaine de jeunes ont pris part à cette action de protestation, avec la participation du parlementaire “Cheveux Longs” Leung Kwok-hung et de la Ligue des Sociaux-Démocrates (LSD). La sympathie des passants pour l’action était évidente, nombre d’entre eux s’arrêtant pour écouter les prises de parole et signer les pétitions. Ensuite, à la suite de “Cheveux Long”, les militants et une douzaine de journalistes, se sont dirigés vers le premier étage du restaurant. Des tracts ont été donnés aux clients et les slogans et prises de parole ont repris de plus belle dans la cafeteria. Socialist action continuera ses protestations, pour maintenir la pression sur le gouvernement et les capitalistes.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste