La lutte pour les droits des femmes est à nouveau à l’ordre du jour comme en témoignent les «Million Woman March» à travers les USA contre le sexisme de Trump, des mouvements de masse contre la violence sexuelle à l’encontre des femmes en Inde, en Turquie et en Argentine, la grève nationale contre l’inégalité salariale en Islande, des actions de masse pour le droit à l’avortement en Espagne, en Irlande et en Pologne, des initiatives, y compris en Belgique, pour dénoncer le sexisme quotidien, etc.

En Belgique aussi, nous devons construire un mouvement fort qui se bat contre le sexisme et le système qui le génère, le capitalisme. Les mesures d’austérité des différents gouvernements détruisent toujours plus nos conquêtes sociales : en détricotant nos services publics au détriment des besoins des familles ; en obligeant les travailleurs à accepter des emplois toujours plus précaires, … Et à chaque fois, les femmes sont les plus touchées. L’égalité et l’émancipation ne peuvent pas se construire sur base d’un désert social, la lutte contre le sexisme et l’austérité doit être menée de front.

Qui sont nos alliés ? Contre quoi ou qui se battre ? Quelles propositions mettre en avant ? C’est pour prendre pleinement part à ce débat et participer aux différentes mobilisations et actions que le Parti Socialiste de Lutte (PSL) lance la campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité).

Nous voulons construire un instrument pour les femmes et les hommes, les jeunes et les travailleurs, … afin d’organiser des débats et des actions dans les quartiers, sur les campus et les écoles contre le sexisme quotidien, la culture du viol et toutes les autres formes de discrimination et d’exploitation. Nous voulons intervenir dans les mouvements féministes en défendant la nécessité de combattre parallèlement l’austérité qui détériore encore plus la condition des femmes. Nous voulons intervenir dans le mouvement syndical en y défendant la nécessité de lutter contre le sexisme, car l’unité des travailleurs est nécessaire pour obtenir des victoires. Partout, nous voulons défendre la nécessité de combattre le capitalisme et de construire une société socialiste qui offre les bases matérielles nécessaires à l’émancipation des femmes pour en finir avec les discriminations et l’exploitation.


Dimanche 12 mars – Journée de discussions et de débats à l’occasion du lancement de ROSA

Ateliers et meeting de 10h à 17h30, rue du Jardinier 45, Molenbeek-Saint-Jean – Bruxelles (Métro : arrêt Comte de Flandre ou Ribaucourt).
Comment construire une lutte unifiée, des travailleurs et des jeunes, des hommes et des femmes, contre le sexisme ? Quelles sont les leçons des victoires et des luttes du passé ? Pourquoi la lutte contre le capitalisme est-elle nécessaire ? Voilà une série de questions dont nous voulons débattre ensemble au cours de la journée de lancement de ROSA.

La journée sera divisée en 3 parties : après un mot de bienvenue à 10h30, vous aurez le choix entre 4 ateliers le matin (11h à 12h45) et 4 autres l’après-midi (14h à 15h45) sur des thèmes variés : réappropriation de l’espace public par les femmes ; impact des mesures d’austérité ; allocation universelle ; 45h semaine vs 30h; les luttes menées par les femmes dans le monde (Argentine, USA, Pologne, …) ; les luttes LGBTQI ; les acquis des femmes dans la Révolution russe de 1917 : quand est-il 100 ans après ?

La journée se clôturera par un meeting (16h30 à 17h30) intitulé “La place des femmes est dans la lutte”. Dès à présent, inscris-toi et n’hésite pas à proposer ton aide pour faire de cette journée un succès ! Entrée : prix libre – Repas (à petit prix) et baby-sitting uniquement sur inscription !
Commande la brochure de présentation du programme de ROSA.
info@socialisme.be

Avec la participation de :

  • ANJA DESCHOEMACKER. Fondatrice de la Commission femme du PSL.  Porte-parole de Gauches Communes à Bruxelles
  • TIPHAINE SOYEZ. Militante socialiste et féministe en Pologne. Impliquée dans l’organisation des luttes pro-choix
  • JESS SPEAR. Porte-parole de “Million Women’s March” à Seattle. Coordinatrice de la campagne victorieuse pour un salaire minimum à Seattle : 15$ now ! Climatologue à l’initiative de “People’s Climate March” à Seattle.