Organisons la résistance antifasciste et la lutte contre la droite

Tract d’EGA et de la Campagne ROSA distribué lors de la manifestation antifasciste nationale de ce dimanche 16 juin.

La situation est grave

Avec 22 %, le Vlaams Belang reste en deçà de ce qui était craint. Mais ce score très élevé alimente la haine de l’autre et la division. Le danger est évident pour les personnes victimes de racisme, les personnes LGBTQIA+, les féministes, les syndicalistes… Le parti wallon d’extrême droite “Chez Nous” n’a pas encore réalisé de percée, mais le MR a mené une campagne populiste de droite qui participe notamment à la normalisation du racisme. Qui doute que cela ouvre une voie royale à l’extrême droite ?

En France, le Rassemblement national a obtenu plus de 30 %. Macron a tout de suite convoqué des élections législatives anticipées. Quel contraste avec son opposition acharnée à la résistance de millions de Français⸱es qui ont fait grève et ont manifesté contre sa réforme des retraites : il est plus prompt à se lancer dans une aventure qui peut conduire l’extrême droite au pouvoir. Le patronat regarde avec satisfaction, tandis qu’une partie de la droite est prête à s’allier au RN. La droite ne fait pas barrage à l’extrême droite, elle lui déroule au contraire le tapis rouge.

S’organiser contre les gouvernements de droite

La N-VA a résisté à l’érosion électorale, le MR a progressé. Des gouvernements de droite arrivent. La droite veut économiser des milliards, alors que nos soins de santé et notre enseignement craquent déjà de partout, que la crise du logement est en plein essor et que les services publics sont en berne. Pour elle, il est hors de question de s’en prendre à ses amis capitalistes, mais bien aux chômeur⸱euses, aux migrant⸱es, aux malades et à notre Sécurité sociale. Les inégalités vont exploser et les problèmes sociaux avec.

L’extrême droite peut tirer les marrons du feu. À moins que la classe travailleuse – dans toute sa diversité – ne s’organise sérieusement dans la bataille. Le précédent gouvernement de droite de Charles Michel et Bart De Wever a vacillé en 2014 suite à un impressionant plan d’action en escalade avec manifestation de masse, grèves provinciales et une puissante grève générale nationale. Ce plan est hélas resté sans lendemain et le gouvernement a pu restaurer sa position. Mais cela a clairement illustré comment affronter la droite.

Toutes nos conquêtes sociales sont nées du combat de la classe travailleuse. Nous les défendrons et nous en arracherons de nouvelles en nous battant à nouveau. La lutte sociale pèse sur le débat public et peut faire évoluer les consciences vers la gauche. L’impact des mobilisations de solidarité avec les masses palestiniennes en est l’expression. Il suffit de regarder les résultats à Bruxelles ou encore à Anvers, où le PTB a obtenu 22% et a dépassé le Vlaams Belang dans son berceau historique.

À l’offensive contre toutes les formes d’oppression et d’exploitation !

“Ne pleurez pas, organisez-vous”, disait le syndicaliste Joe Hill! La classe travailleuse et ses syndicats, ses groupes d’action et ses organisations politiques disposent d’un pouvoir potentiel gigantesque. La lutte sociale, dans les rues et les entreprises, peut stopper les attaques de la droite et défendre des politiques pour répondre aux besoins sociaux. Les défis à relever sont importants : inégalités et précarité, crise climatique, casse des services publics,… Nous n’arriverons à rien avec de timides ajustements et encore moins avec une politique d’austérité “plus douce”.

La précédente victoire du Vlaams Belang en 2019 a été suivie d’un été d’agressions racistes, sexistes et queerphobes. Contre la haine de l’autre de l’extrême droite, la meilleure riposte est l’unité d’action pour de nouvelles conquêtes sociales. Le prochain rendez-vous sera la manifestation “Pride is a protest” à Gand le 30 juin, 13h, Coyendanspark (la manifestation débuttera à 15h). Stop au racisme, au sexisme, à la queerphobie : une attaque contre l’un⸱e d’entre nous est une attaque contre nous tou⸱tes!

L’extrême droite lie la précarisation de notre quotidien et la migration pour masquer la responsabilité des grands actionnaires dans le massacre de nos conditions de vie. Nous répondons : c’est au système capitaliste qu’il faut s’en prendre, pas à ses victimes ! Face à la droite, la classe travailleuse est plus forte lorsqu’elle s’organise dans toute sa diversité et affronte TOUTES les formes d’oppression et d’exploitation. De ce combat découle un programme de transformation socialiste démocratique de la société.

PARTICIPEZ !

30 juin – Manifestation “Pride is a protest” à Gand. Coyendanspark

Pas de Pride pour certain⸱es sans libération pour tou⸱tes. Combattons le génocide palestinien et l’extrême droite // Nos droits sont attaqués : ripostons // Des investissements dans l’enseignement, les soins de santé et le social, pas dans les armes !

13h. Accueil, ateliers et musique

15h. Début de la manifestation

17h. Discours, Drag Show et aérobic “eighties”

20h. Groupes et DJ (fin à 22h)

Plus d’infos

6-7 juillet – Week-end antifasciste à Gand

L’extrême droite se renforce en Europe, elle est au pouvoir en Italie, aux Pays-Bas, en Finlande et ailleurs. Et bientôt peut-être aussi en France. Ne restons pas les bras croisés, entrons ensemble en résistance! Ce week-end de la Campagne ROSA, des Étudiant⸱es de Gauche en Action et de la campagne antifasciste Blokbuster est ouvert à tou⸱tes les antifascistes qui veulent s’engager activement dans la lutte contre le système capitaliste, les oppressions et les inégalités.

Toutes les infos

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste

Articles liés :