10.000 antifascistes dans les rues de Bruxelles

Malgré une pluie battante, une puissante manifestation antifasciste a déferlé sur Bruxelles ce dimanche. Plus tôt dans la semaine, d’importantes mobilisations marquées par une grande participation de la jeunesse avaient déjà eu lieu à Bruxelles (2.500 personnes) et à Liège (4000 personnes). Samedi, une journée nationale d’action antifasciste était organisée en France, avec plus d’un demi-million de manifestant.es contre l’extrême droite.

Le risque de voir l’extrême droite se renforcer et peut-être même l’emporter lors des élections législatives françaises a donc entrainé des manifestations antifascistes massives. Cela a un effet sur la conscience ici, surtout du côté francophone. Cependant, la colère est au moins aussi forte contre la position très à droite et populiste du MR, qui est sorti victorieux des élections du 9 juin. Du côté néerlandophone, le Vlaams Belang a obtenu un score particulièrement élevé, même s’il est resté en dessous de ce que faisaient craindre les sondages. Le VB est le premier choix dans la moitié des communes flamandes tandis que dans de très nombreuses, le VB et la N-VA atteignent ensemble la majorité. La croissance de l’extrême droite et la menace de gouvernements de droite s’attaquant aux réfugié.es, aux chômeur.euses, aux salarié.es, aux malades et à toutes celles et ceux qui s’opposent à la casse sociale sont des menaces réelles pour nos conditions de vie.

Heureusement, la démocratie ne se limite pas à colorier quelques points dans un isoloir une fois tous les cinq ans. La démocratie est quelque chose de vivant qui comprend également le droit de protester et de s’organiser pour imposer à l’ordre du jour d’autres voix et d’autres propositions. C’est ce que la manifestation antifasciste a mis à profit. La manifestation a explicitement défendu des revendications sociales. Les discours prononcés par la suite l’ont d’ailleurs remarquablement souligné.

Les représentants de la Coordination antifasciste de Belgique (CAB) ont prononcé un discours en français et en néerlandais. Ils ont notamment déclaré : « À l’approche de gouvernements de droite, nous devons nous battre à l’unisson et avec détermination dans les années à venir. La droite est synonyme de politiques d’accroissement des inégalités sociales, d’attaques contre les plus faibles et d’absence de réponse aux défis écologiques. » Et encore : « Nous savons que la montée de l’extrême droite ne vient pas de nulle part. Nous savons qu’elle est le produit de politiques néolibérales généralisées qui exacerbent la misère sociale à la suite de nombreuses crises. »

La CAB appelle à une opposition active contre l’extrême droite et les politiques responsables de la montée de l’extrême droite. « Cela signifie lutter contre l’austérité, contre la destruction des services publics, contre les inégalités, contre le racisme ! La CAB soutient l’appel à un nouveau front des luttes sociales. » Les participant.e.s ont également été encouragé.e.s à participer à des actions en France dans le cadre des élections législatives. Un appel a été lancé pour participer à la Pride radicale antifasciste « Pride is a protest » à Gand le 30 juin. Cet appel a ensuite été répété par Elise, de la Campagne ROSA, qui a également pris la parole.

Cette manifestation a été initiée par la toute nouvelle Coordination Antifascistes de Belgique et a été soutenue par de nombreuses organisations, dont la FGTB et la centrale chrétienne francophone des employé.es CNE. Des représentant.es des syndicats se sont adressé.es aux manifestant.es. Il y a également eu des concerts et des discours d’activistes, notamment de la Campagne ROSA et des occupations de campus. Nos stands ont suscité beaucoup d’intérêt pour notre matériel politique, en particulier pour la manifestation Pride is a protest à Gand le 30 juin et pour le week-end antifasciste des 6 et 7 juillet. Malgré la pluie, nous avons vendu de nombreux badges et journaux. Il y avait clairement une détermination et une volonté de poursuivre l’action. C’est là que nous voulons continuer à jouer un rôle avec notre approche d’un antifascisme combattif, de class et anticapitaliste qui s’oppose à toutes les formes d’oppression et d’exploitation inhérentes au capitalisme.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste

Articles liés :