Dis-moi qui te paie et je te dirai qui tu es!

Si on connaît les sources de financement d’un parti, on connaît son programme. Tous les partis traditionnels dépendent des grosses donations et du financement public qui a succédé aux pratiques de financement occultes après les nombreux scandales de corruption.

Bart Vandersteene

Nous avons opté pour un «développement durable» de notre parti. Nous collectons de nombreuses petites contributions via les dons des sympathisants et les cotisations mensuelles des membres. De cette façon, nous créons les conditions de notre indépendance financière. Pour paraphraser un vieux dicton, on pourrait dire «Dis-moi qui te paie et je te dirai qui tu es».

Leur défaite électorale coûtera aux écologistes plusieurs millions d’euros par an. Agalev et Ecolo ont dû licencier respectivement 100% et 80% du personnel du parti.

Les partis qui n’obtiennent aucun parlementaire ne reçoivent rien. L’introduction d’un seuil électoral de 5% va rendre encore plus difficile l’obtention de ce premier élu.

Il faut cependant relativiser l’importance de tout cela vu le faible poids des élus au parlement. Si on se penche sur les changements fondamentaux qui ont été imposés dans le passé, on voit que ça a toujours été sur base d’un rapport de force dans la société.

Soutenez le travail du MAS

Nous sommes un parti qui veut et va faire ses preuves au jour le jour. Nous ne disparaissons pas entre deux élections. Nous lançons des campagnes dans les quartiers, les entreprises, les écoles, c-à-d que nous menons des actions, nous informons et mobilisons la population, nous construisons un vrai rapport de force.

Nous avons besoin de votre soutien pour pouvoir faire tout cela. Nous avons prévu un budget de 8000 euros pour la campagne électorale. Ce sont des cacahuètes en comparaison avec les millions que les partis traditionnels vont dépenser. Mais aucune contribution ne sera de trop pour récolter ces 8.000 euros.

Mais avant de pouvoir participer aux élections, avant de coller la première affiche, nous devons d’abord récolter 5.000 signatures de parrainage du côté flamand comme du côté francophone. Depuis fin janvier, nos sections ont reçu le matériel nécessaire pour entamer la campagne de récolte de signatures. Nous avons aussi besoin de votre aide pour cette campagne.

Invitez le MAS chez vous

Peut-être avez vous des voisins, des collègues, des amis qui sont intéressés par nos idées et qui seraient prêts à sacrifier une soirée pour en savoir plus. Invitez ces gens chez vous, demandez à quelqu’un de la section locale du MAS de passer avec le matériel électoral pour faire une petite présentation. De cette façon, davantage de personnes intéressées pourront faire connaissance avec nos idées, nos méthodes et nos campagnes.

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai