Résister ensemble à la nouvelle vague d’économies!!

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis le dernier Modèle 9. Depuis lors, la CCT 2005-06 a été approuvée, même si les syndicats ont affiché leurs divisions. Le petit SLFP/VSOA a voté pour, la CSC-Transcom contre et le plus grand syndicat s’est divisé: la CGSP francophone pour et l’ACOD néerlandophone contre. Comment cette CCT pourrait-elle être bonne pour l’ensemble du personnel? C’est le management de La Poste qui en sort grand vainqueur. Aux syndicats de La Poste: soyez solidaires pour défendre les intérêts des postiers comme il se doit!

Modèle 9, Bulletin d’information et de discussion par et pour les postiers

A quels pieux mensonges les postiers doivent-ils s’attendre? Georoute 2, collect 3, refocus, classification des fonctions, transport, nouveaux centres de tri, cleaning, le service paquets qui va déménager, les boîtes aux lettres qui disparaîssent… et on en passe. Nous le découvrirons bien sur le terrain. Vous le découvrez peut-être déjà!

A quoi servent ces changements? Au bien-être du personnel? A un meilleur service à la clientèle? Sûrement pas. Lors de son arrivée à la tête de La Poste J. Thys gagnait 750.000€ , il gagnerait déjà maintenant 850.000€; il gagne plus en 1 an qu’un simple postier avec 40 ans d’ancienneté.

Et nous, qu’est-ce qu’on reçoit en plus? Une boîte de pralines et un chèque-cadeau de Nouvel-An!

Ne parlons même pas de ses assistants. C’est à cela que servent les réformes: à payer les managers et, depuis peu, les nouveaux partenaires privés de La Poste. A la moindre critique du fonctionnement de La Poste, J. Thys envoie une lettre à tout le monde, dans chaque boîte aux lettres de Belgique! Qui paye ces lettres? Qui en fait la commande? J.Thys?

A-t-on besoin de réformes?

Oui, pour abaisser la pression du travail et améliorer le service, mais pas de cette manière. Si on ne savait pas ce qu’était georoute au début, on sait à quoi s’en tenir à présent. Georoute 2 veut dire: une nouvelle adaptation des tournées, c-à-d. plus de boîtes à désservir, un sac plus lourd pour les facteurs, une plus grande pression du travail, une détérioration des conditions de travail, un moins bon service à la clientèle, une nouvelle diminution du personnel pour accroître les profits. Georoute 2 doit être appliqué avant les élections communales d’octobre.

Et refocus…

La direction de l’entreprise jure ses grands dieux que ‘la nouvelle poste’ a prévu une solution pour tous ses collaborateurs.

Le programme Refocus donnerait aux membres du personnel la possibilité d’améliorer leur position au sein de l’entreprise et il y aurait plus de sécurité d’emploi pour les contractuels. Entre-temps la partie écrite de la procédure de sélection a été clôturée le 18 décembre, avec de soi-disant tests psychotechniques où les participants devaient répondre à 40 questions en… 25 minutes!

Ce seuil d’exigence élevé promet pour l’épreuve orale qui reste encore à tenir. Toute l’”objectivité” et toute l”impartialité”, comme les fonctionnaires y sont habitués dans ce genre d’entretien, y seront-elles de mise? Ou bien le mirage ‘d’une solution pour chacun’ s’est-il déjà évanoui le 18 décembre?

C’est un moment propice pour attirer l’attention sur nos problèmes! Et… georoute 3 pointe déjà le bout du nez. On implante Georoute 2 bureau par bureau pour empêcher une résistance et une lutte unifiées contre ces mesures. Seules des grèves générales de tout le personnel postal peuvent y mettre le holà.

Chaque postier est concerné par ces changements. Les employés, les facteurs, les contractuels, les statutaires, les hommes, les femmes. Voilà pourquoi il faut une lutte unifiée. D’ici 5 ans, l’absentéisme à La Poste va atteindre des sommets records à cause la charge de travail chez les facteurs et les garçons de bureau, à cause du stress et de la pression du travail chez les employés. N’en doutez pas!

Un autre grand changement, c’est Refocus. En d’autres mots: la scission mail-retail. On sait que mail est rentable et que retail est déficitaire. Quelle est la tactique actuelle lors d’une privatisation partielle des services publics? Comme vous le savez, les secteurs déficitaires restent publics et doivent subir de très lourdes restructurations, avec moins de personnel et de salaire, tandis que les secteurs rentables sont privatisés. C’est un des dangers de Refocus où la classification de fonctions réduit à néant le statut des postiers nommés. La disparition du statut fera en sorte qu’à terme il n’y aura plus que des contractuels qui travailleront à La Poste. Ils devront travailler jusqu’à 65 ans et ne seront jamais rémunérés comme un agent statutaire. Vu la pression du travail et la lourdeur de la profession, on les remplacera facilement par des agents plus jeunes qui seront moins bien rémunérés.

Chers postiers, ne nous laissons pas aveugler par les chiffres, nous voyons bien ce qui se passe sur le terrain. Le volume de courrier a-t-il diminué? Pas ces 2 dernières années d’après “De Tijd” du 18/01/06. La Poste n’a jamais autant traité d’ENA pour la simple raison qu’elle les distribue presque gratuitement du fait qu’ils ont été repris dans l’organisation depuis georoute 1. Nous avons reçu une hausse de salaire, mais c’est nous- mêmes qui la finançons pour l’essentiel: nous étions jadis rémunérés pour les ENA. Lors des prochaines élections, ces ENA seront une très lourde charge.

Quelle baisse de volume? Faut-il encore donner des chiffres sur les changements intervenus à La Poste? La presse nous en a déjà communiqué quelques uns:

– moins de 30.000 membres du personnel d’ici 2008

– 2.500 boîtes rouges qui disparaîssent

– 589 bureaux de poste, 1 par commune, tenu par du personnel postal, tout le reste devient des points-postes (privé)

– flexibilité accrue : les bureaux de poste ouverts le samedi et plus tard. Transport : heures plus flexibles, …etc

– transfert des paquets de Bruxelles à Zemst

– Automatisation accrue, quel qu’en soit le prix, du traitement du courrier, avec encore une fois des milliers d’emplois perdus à la clé

Pourquoi nos syndicats nous laissent-ils faire grève bureau par bureau? Ce n’est qu’en résistant tous ensemble que nous pourrons obtenir des résultats et conjurer le danger qui nous menace tous. Les syndicats nous appartiennent. Interpellons nos délégués et soutenons-les pour, par exemple, exiger des assemblées générales par région de telle sorte qu’un mouvement de lutte collectif puisse démarrer. Les postières et postiers du Mouvement pour une Alternative socialiste (MAS) ont la ferme intention d’y oeuvrer! Prenez contact au 02/345 61 81 ou à LSPMAS_POST@yahoo.com! www.socialisme.be

Partager : Imprimer :