NON au gouvernement Erdogan et NON à l’AKP, le parti du capital !

Pour obtenir satisfaction de nos revendications et organiser la fin du règne de l’AKP, il nous faut une grève générale ! Unifions la résistance !

Le gouvernement AKP de Tayyip Erdogan réprime brutalement la moindre volonté d’opposition. L’intervention violente de la police contre une manifestation pacifique opposée à la démolition du parc Gezi à Istanbul n’a été que la goutte qui a fait déborder le vase.

Tract de Sosyalist Alternatif (CIO-Turquie). PDF

Le règne dictatorial de Tayyip Erdogan assure que tous les droits démocratiques sont systématiquement bafoués. Erdogan n’a pas hésité à répondre à chaque protestation démocratique à coups de matraques, de gaz lacrymogène, de canons à eau et d’arrestations massives. Des militants écologistes au mouvement ouvrier, tout doit être balayé pour satisfaire les intérêts d’une poignée de capitalistes.

Il y a à peine un mois, le jeune étudiant Dilan avait été visé par la police quasiment tué sous le choc des tirs de grenades lacrymogènes pour avoir pris part à la manifestation contre l’interdiction de célébrer le 1er mai place Taksim. Peu de temps avant, il y a eu le massacre de Reyhanli en riposte à la politique impérialiste de l’AKP. Et ceux qui ont donné l’ordre de bombarder les enfants kurdes de Roboski restent introuvables.

Cette accumulation de colère a poussé une mobilisation de quelques centaines de manifestants au Parc Gezi à devenir une protestation de millions de personnes.

Assez c’est assez!

Aujourd’hui, les jeunes, les travailleurs et des personnes issues de toute la société crient massivement le slogan ‘‘Tayyip démission!’’ A Istanbul, Izmir,… un peu partout en Turquie, les masses laissent libre cours à l’expression de leur colère. Les protestations ont spontanément surgi, il est maintenant nécessaire de très vite lancer des comités de résistance afin de coordonner les protestations et de développer des revendications politiques.

Ces comités doivent organiser les protestations pour par exemple éviter le pillage des magasins et aussi pour organiser la circulation de l’information et l’assistance médicale. Nous avons également besoin d’un plan d’action politique. Erdogan ne démissionnera pas simplement sous la pression des manifestations. Faire chuter son régime nécessite de développer la résistance au moyen d’une grève générale. Cela pourra annoncer la fin d’Erdogan et de son gouvernement AKP qui ne sert que les intérêts du capital.

Une grève générale vers l’obtention des revendications suivantes :

  • Toutes les personnes arrêtées dans les mobilisations de ces derniers jours doivent être immédiatement libérées !
  • Les agresseurs et leurs commanditaires qui ont attaqué les manifestants au Parc Gezi et dans toute la Turquie doivent être directement mis de côté. Ils ont voulu restreindre le droit de manifester et sont responsables des nombreux blessés.
  • NON aux plans qui destinent la place Taksim à n’être qu’une caserne et non aux autres projets qui pillent l’espace public !
  • NON à la volonté du gouvernement d’imposer ses positions à l’aide des forces de l’Etat !
  • NON à la défense des intérêts d’une poignée de capitaliste, rien n’est plus important que le droit à de bonnes conditions de vie dans un environnement sain !
  • NON aux attaques contre les droits syndicaux et les droits des travailleurs !
  • Tous les prisonniers politiques doivent être immédiatement libérés. NON aux arrestations de toute personne ne partageant pas les vues du gouvernement !
  • NON à la violence policière, aucune limitation du droit de manifester !
  • Stop à la répression contre les Kurdes !

Contactez Sosyalist Alternatif (section du CIO en Turquie), le Parti Socialiste de Lutte (CIO-Belgique) et le Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO) pour poursuivre le combat. Le CIO est présent dans plus de 45 pays et veut organiser la lutte pour une société socialiste. Non à la pauvreté, au chômage et à l’exploitation ! Lutte – Solidarité – Socialisme !

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste