Soutenez les comités antifascistes grecs !

Récemment, 34 travailleurs agricoles immigrés ont été blessés par balle en Grèce, pour avoir simplement réclamé leurs salaires impayés depuis 6 mois. Cette agression infâme est une expression du climat de racisme largement entretenu par l’activité du parti fasciste grec Aube Dorée. Ses membres publient fièrement des images d’attaques paramilitaires contre des immigrés, commettent nombre d’agressions racistes – jusqu’à l’assassinat de temps à autre – tandis que les homosexuels et les militants de gauche sont eux aussi attaqués, en toute impunité.

La catastrophe humanitaire qui prend place en Grèce est orchestrée par le Fonds Monétaire International, la Banque Centrale Européenne et la Commission Européenne (qui constituent ensemble la  »Troïka »). L’austérité et les privatisations se poursuivent imperturbablement et l’ensemble de la classe des travailleurs est profondément frappé. 250.000 personnes dépendent quotidiennement de colis alimentaires. 27% de la population sont au chômage, dont près de 60% des jeunes. Le taux de suicides explose. Bien des cancéreux ne reçoivent plus leurs médicaments. Des enfants s’évanouissent à l’école des suites de leur sous-alimentation. Voilà le désespoir sur lequel le fascisme veut prendre son envol.

La résistance contre la croissance des forces fascistes en Grèce est directement liée à la lutte contre les causes profondes de son essors : l’austérité. Dans ce combat, les travailleurs et les pauvres ne peuvent compter que sur leurs propres forces. Aujourd’hui, des dizaines de comités antifascistes existent déjà en Grèce. En dépit de leurs ressources extrêmement limitées, ils tentent d’organiser l’auto-défense contre la violence fasciste, de mettre en place divers projets sociaux destinés à atténuer les difficultés sociales extrêmes, d’organiser une lutte commune des travailleurs et de leurs familles (Grecs ou immigrés) contre la politique de casse sociale de la Troïka. Xekinima – l’organisation-sœur du Parti Socialiste de Lutte (PSL), des Etudiants de Gauche Actifs (EGA) et de leur campagne  »Résistance Internationale » – a mis tout son poids dans la construction de ces comités antifascistes.

La crise du capitalisme ne se limite pas à un seul pays, et le développement de la situation politique et sociale en Grèce est crucial pour le reste de la classe des travailleurs en Europe et au-delà. Utilisons notre arme la plus puissante – la solidarité – pour renforcer ce combat. Ce soutien doit être concret afin de permettre l’édition de tracts, d’affiches, les locations de salles,…

Contribuez à ce combat antifasciste en effectuant une donation sur le compte n° 001-2282409-75 de notre campagne antifasciste Résistance Internationale avec pour mention : ‘‘Grèce’’.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste