Europe : ACTA est vaincu, une victoire remportée contre les attaques sur la liberté d'internet

ACTA (l’accord commercial anti-contrefaçon) a été vaincu hier au Parlement Européen par une majorité écrasante de 478 voix. 165 eurodéputés se sont abstenus tandis qu’une petite minorité de 39 députés européens s’est prononcée en faveur de ce traité très controversé. Il s’agit d’une véritable gifle pour la Commission Européenne et l’agenda du Grand Capital. Ce traité serait passé en force sans la large pression publique exercée contre lui. Les principaux alliés politiques de la Commission Européenne dans cette bataille étaient dans le plus grand groupe au Parlement Européen, le Parti Populaire Européen (PPE, auquel appartient le CD&V et le CDH), et du groupe des Conservateurs et Réformistes Européens (CRE).

Juste avant que le vote ne prenne place, le PPE a tenté une dernière fois de sauver ACTA en proposant de reporter le vote. Cette demande a toutefois été battue. Le fait que seuls 39 députés européens aient publiquement osé voter en faveur d’ACTA est avant tout le résultat de la campagne publique massive contre le traité. Dans les quatre derniers jours qui ont précédé le vote, notre camarade le député européen Paul Murphy a reçu pas moins de 1600 emails lui demandant de voter contre ACTA. Cette pression a assuré que des députés initialement favorables à ACTA ont en définitive voté à l’opposé ou se sont abstenus. Il n’y a que le le groupe des Verts et le groupe de la Gauche Unitaire Européenne / Gauche Verte Nordique (GUE/NGL, groupe dont Paul Murphy est membre) qui se sont opposés dès le début à ACTA.

Voici ci-dessous une déclaration de presse du bureau de Paul Murphy, député européen du Socialist Party (CIO-Irlande).

“Il s’agit d’une grande victoire pour ces millions de personnes à travers l’Europe qui ont fait campagne contre ce traité représentant une gigantesque attaque contre les libertés d’internet et les libertés civiles en faveur des intérêts des grandes compagnies. La Commission Européenne et ses alliés politiques au Parlement, en particulier le commissaire européen de Gucht, ont tout tenté pour éviter le vote du Parlement Européen sur ACTA car ils étaient effrayés par la défaite.

> “La Commission s’est comportée avec un grand mépris démocratique tout au long du processus. Quand de Gucht a parlé à la Commission du commerce international il y a deux semaines, il a déclaré que quelque soit le résultat du vote du Parlement, la Commission fera tout pour faire passer le projet de toute façon.

“J’applaudis les militants anti-ACTA, ces dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans les rues et ces millions de personnes qui ont signé les pétitions en ligne. Ils ont remporté une importante victoire aujourd’hui. Cependant, la lutte contre ACTA et les mesures similaires n’est pas terminée. La Commission reviendra avec de nouvelles propositions. Nous aurons besoin de poursuivre la lutte pour une économie et une société basée sur le libre échange des informations, de la connaissance et de la recherche, au bénéfice de la population mondiale.”

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai