Home / Jeunes / Contre le racisme / Manifestez le 26 novembre à Gand. Vlaams Belang: parti de l’homme de la rue ou du patronat?

Manifestez le 26 novembre à Gand. Vlaams Belang: parti de l’homme de la rue ou du patronat?

Ce 26 novembre, le VB organisera à Gand son congrès économique. Le parti d’extrême-droite qui aime se présenter comme représentant de l’homme de la rue est maintenant en train de revenir là-dessus. Ainsi Eddy Buggenhout, un des spécialistes économique du VB, a déclaré en préparation du congrès: " Dans notre système de propriété privée des moyens de production il existe en effet beaucoup de gens et de familles qui sont très riches justement à cause de cette propriété des entreprises. Mais est-ce vraiment si grave? " Le congrès porte le nom de "Flandre Entreprenante, prospérité pour tous", mais en réalité il s’agit de plus de prospérité pour le patronat et les riches.

Yves Drieghe

Cela s’avère particulièrement clair dans l’analyse du VB sur le chômage et la pauvreté: "Si les charges et les obstacles sont réellement si importantes, est-ce qu’on est encore capable d’embaucher qui on veut? Et puis il y a la productivité et sa hausse nécessaire vers laquelle nous devenons aspirer afin d’éliminer le retard de l’Europe par rapport aux Etats-Unis." Le programme économique du VB est clair: une baisse de charges pour les patrons (d’où une diminution des côtisations patronales à la sécurité sociale, ce qui est une attaque sur le salaire indirect des travailleurs), une flexibilité accrue pour les travailleurs, le démantèlement de la sécurité sociale. Que proposent-ils pour les syndicats?

Le VB part de l’idée que le mouvement syndical se compose " d’intellectuels universitaires gauchistes sachant à peine compter jusque cinq en matière d’économie. " Les syndicats se serviraient de la peur patronale des grèves afin de contraindre le patronat d’accepter leur politique de "travail hypercher". Le VB suit le patronat dans ses attaques sur les " positions radicales " des syndicats. Ces attaques visent uniquement à faire avaler encore plus de destruction sociale par les travailleurs et leurs familles.

Les syndicats défendent-ils réellement les travailleurs de façon " radicale"? Les attaques du patronat et des partis traditionnels, les plans d’austérité que les salariés doivent avaler manquent de risposte énergique de la part des directions syndicales. Construire des représentations syndicales combattives est plus que jamais nécessaire et c’est justement cela que le VB veut éviter en exigeant des syndicats qu’ils aient le statut de la personnalité juridique. Cela impliquerait que les syndicats puissent être poursuivis en justice lors des actions de grève.

Selon le VB, il faut de gros profits afin que les entreprises puissent réinvestir. C’est la logique néolibérale également défendue par les partis traditionnels et qui mène entre à des profits exorbitants réalisés sur le dos des travailleurs. Si le chômage atteint des niveaux records, c’est en conséquence des années de politique néolibérale.

En plus, le VB veut s’attaquer dûrement à la sécurité sociale, et accentuer la disponibilité pour le marché de travail et la discipline de travail. Au congrès économique du VB à la fin des années ’80, les chômeurs étaient dépeints comme des " profiteurs de profession ". Entretenir ces chômeurs, ou maintenir des services publics sont, selon le VB, des " éléments communistes " dans notre économie.

Il est clair que le VB n’est pas un parti qui défend les intérêts de la majorité de la population, mais fomente des attaques anti-sociales encore plus violentes. Cela aboutira à plus de pauvreté, ce qui est explicitement reconnu par le VB en préparation de son congrès économique. Nous nous opposons à chaque attaque contre les travailleurs et leurs familles. Voilà pourquoi, le 26 novembre, nous manifesterons à Gand pour défendre une opposition de gauche contre la politique de droite et d’extrème-droite avec une véritable alternative : une alternative socialiste.

Leave a Reply