Notre lutte est internationale ! Faites un don pour soutenir Alternative Socialiste Internationale

Cher.ère.s ami.e.s et camarades,

La période dans laquelle nous sommes entrés – « l’âge du désordre » – entraîne une polarisation massive de la société et met la classe ouvrière et les opprimé.e.s face à de nombreux dangers à travers le monde. La pandémie actuelle de Covid-19 met à nu les inégalités brutales créées par le capitalisme. Le virus continue de ravager de nombreuses régions du monde, en particulier en Amérique latine, en Afrique et en Asie, où des pénuries dramatiques de respirateurs, d’oxygènes et de vaccins aggravent inutilement le nombre de morts. Par ailleurs, de nombreux pays capitalistes avancés ont emmagasinés des doses de vaccins et utilisent ces stocks pour se livrer à un « impérialisme vaccinal ». Depuis l’entrée en fonction de Joe Biden à la tête des Etats-Unis, la nouvelle guerre froide entre la Chine et les États-Unis ne s’est nullement apaisée. Cela se traduit notamment par des tensions croissantes au sujet de Taïwan, avec une menace réelle de conflit militaire. En plus de cela, la classe ouvrière et les opprimé.e.s souffrent des guerres et conflits régionaux et de l’aggravation de la crise climatique, les groupes les plus vulnérables étant généralement les plus durement touchés.

Cependant, en parallèle, cette période offre un large éventail d’opportunités pour la classe ouvrière dans son ensemble ainsi que pour notre organisation socialiste révolutionnaire. De la révolte au Belarus aux rébellions des masses au Myanmar et en Colombie, en passant par le soulèvement du peuple palestinien, la classe ouvrière se réveille davantage et ouvre la voie. La méthode de la grève générale occupe de plus en plus le devant de la scène, les gens discutent des stratégies et des tactiques dans les assemblées populaires et, dans la plupart des endroits, ces mouvements surmontent les divisions ethniques et sectaires semées par les classes dirigeantes. Alternative Socialiste Internationale (ASI) est active dans près de 30 pays à travers le monde et intervient dans ces mouvements et ces luttes avec des camarades sur le terrain et via des campagnes de solidarité sur les réseaux sociaux, en soutenant ces luttes et en mettant en avant nos idées politiques.

Quelle est notre orientation politique – Le travail actuel de l’ASI en quelques mots

Notre section en Israël-Palestine a pu intervenir d’une manière très politique et très nuancée dans le conflit qui a explosé cette année, dans une situation marquée par des guerres inégales à répétition et un terrorisme d’État permanent contre le peuple palestinien. Nous appelons à la création d’un État palestinien socialiste avec Jérusalem-Est comme capitale et à une transformation socialiste d’Israël dans le cadre d’une confédération socialiste du Moyen-Orient. Seule une lutte de masse pour la libération nationale et sociale peut offrir une issue. Le soulèvement de la jeunesse palestinienne et la grève générale indiquent comment cette lutte pourrait être développée et étendue à toutes les communautés palestiniennes aussi bien à l’intérieur des frontières de 1967 que de 1948 mais aussi dans toute la région.

Grâce aux campagnes de solidarité sur les réseaux sociaux, notre Internationale a pu intervenir dans les révoltes en cours au Myanmar et en Colombie et établir des contacts sur le terrain.

À la lumière des attaques contre les droits démocratiques à Hong Kong et de la répression croissante en Chine, ASI a lancé, avec notre section de Chine/Hong kong/Taiwan, la campagne « Solidarité contre la répression en Chine et à Hong Kong ». L’objectif de cette campagne indépendante, qui s’oppose aux deux camps de la guerre froide sino-américaine, est de faire prendre conscience de ce qui se passe réellement en Chine et à Hong Kong afin de mobiliser la solidarité des travailleur.se.s et des jeunes.

D’autres points forts de notre travail récent sont la campagne de solidarité avec Kshama Sawant pour lutter contre la tentative de destitution par la droite de notre membre du conseil de ville de Seattle, la campagne « Youth Against Racism & Inequality » en Irlande, ainsi que notre travail sur le terrain à Bessemer en Alabama, où nous avons aidé à construire la lutte chez Amazon pendant plusieurs semaines contre les sales combines de la multinationale, ce qui nous a permis de tirer des leçons clés pour la lutte dans #UnionizeAmazon. De plus, nous continuons notre travail pour un féminisme socialiste, en l’incorporant dans notre pratique quotidienne spécifiquement avec ROSA International et nos campagne ROSA dans nos sections. Pour novembre, nous prévoyons une intervention internationale au sommet climatique COP26 à Glasgow et une campagne sur le climat autour du sommet afin de souligner la nécessité de la propriété publique et de la planification démocratique de la production d’énergie ainsi que de véritables grèves économiques.

Nous avons besoin de votre soutien : nos ressources viennent d’en bas pour nous dresser contre le système !

Afin de gagner des luttes et des batailles contre les classes dominantes, la classe ouvrière et les opprimé.e.s ont besoin de leurs propres organisations, structures et ressources finances. Concernant celles-ci, nous partons bien sûr d’une position défavorable – Forbes a récemment rapporté que la richesse combinée des milliardaires dans le monde a augmenté de 5.000 milliards de dollars pendant la pandémie.

Mais si nous agissons collectivement et de manière décisive, nous pouvons les battre. C’est ce que nous avons démontré lors de l’élection du conseil de ville de Seattle en 2019. La candidate de notre section américaine Socialist Alternative, Kshama Sawant, a été réélue malgré le lobbying des entreprises qui ont dépensé plus de 4,1 millions de dollars pour acheter le conseil de ville (Amazon a payé à lui seul 1,5 million de dollars). Ce résultat n’a été possible que grâce à une campagne de terrain âprement menée par des milliers de bénévoles, des travailleur.se.s et des jeunes, qui ont réussi à obtenir le soutien d’une large majorité des syndicats de Seattle ainsi que de plusieurs importants sympathisants.

Nous vous demandons de nous soutenir par une contribution financière, qui nous permettra de continuer à renforcer et à améliorer notre travail politique et à lutter pour un meilleur avenir pour tous et toutes.

C’est aussi le moment de vous remercier pour tout le soutien que nous avons déjà reçu et que nous recevons encore : Merci pour les innombrables abonnements à nos publications, les dons, le soutien et l’appui à nos campagnes – tout cela est une aide précieuse pour notre travail politique.

Aujourd’hui, nous lançons un appel financier international avec un objectif de 150.000 euros. Cet appel fera partie de notre événement de formation politique de juillet – l’Université Marxiste Virtuelle qui aura lieu du 20 au 25 juillet. L’année dernière, plus de 1.500 personnes ont participé à cet événement, ce qui en fait le plus grand rassemblement d’ASI à ce jour – nous attendons des chiffres encore plus élevés cette année. L’appel lui-même fera partie du meeting de clôture du 25 juillet, qui sera diffusé publiquement le dimanche 25 juillet à 19h.

150.000€ est un objectif ambitieux, qui reflète nos projets ambitieux d’intervention dans les luttes à travers le monde en cette nouvelle période explosive.

Il nous est nécessaire de collecter des fonds de cette manière pour couvrir les coûts de production de nos publications et autres matériels, pour couvrir les frais de voyage post-covid de nos organisateur.trice.s internationaux.ales, pour financer la solidarité internationale, pour soutenir les mouvements et les luttes dans diverses parties du monde, pour payer les équipements dont nous avons besoin pour mener à bien notre travail et pour louer nos espaces de bureau, parmi tant d’autres choses.

Alternative Socialiste Internationale se distingue des organisations politiques traditionnelles par le fait que nous ne recevons aucun soutien financier de la part des grandes entreprises ou de riches donateurs, ni de l’État capitaliste. Cette indépendance est très importante – nous défendons les intérêts de la classe ouvrière et des opprimé.e.s, non des riches élites. Nous collectons des fonds grâce aux dons de personnes comme vous qui nous soutiennent et partagent nos idées.

Faites un don de 10, 20, 50, 100 ou 200 euros pour nous aider à atteindre notre objectif. Vous pouvez faire un don par virement sur le compte du PSL/LSP : BE86 5230 8092 4650, avec « ASI » en communication.

Vous pouvez également remplir le formulaire d’appel en ligne.

Merci d’avance, solidairement.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste