Stop à la précarité menstruelle !

Pour un nombre croissant de femmes, les menstruations ne sont pas seulement une gêne biologique, mais aussi une charge financière. Une enquête menée par PLAN International l’année dernière a montré que plus de la moitié des jeunes femmes âgées de 12 à 19 ans ont des difficultés à payer leurs produits menstruels.

En Belgique, cela représenterait 12 % des jeunes femmes entre 12 et 25 ans. En réponse à ce problème, l’Écosse a choisi de mettre gratuitement à disposition des serviettes hygiéniques et des tampons hygiéniques. C’est le premier pays au monde où vous pouvez vous procurer ces produits de base dans les pharmacies, les centres communautaires (maisons de quartier,…) et les clubs de jeunes sans avoir à payer.

En Belgique, le PTB a proposé un projet de loi similaire pour fournir des produits menstruels gratuits dans les écoles secondaires en Flandre. Pour l’instant, la proposition n’est soutenue que par Groen et le Spa.

Un tel projet de loi devrait aller au-delà et permettre une offre gratuite de tampons et de serviettes hygiéniques dans les bâtiments publics afin de garantir que toutes les habitantes du pays aient accès à ces articles essentiels. C’est pourquoi nous devons continuer à nous battre ! Nous devons continuer à faire pression sur les autorités et soulever cette question lors des activités du 8 mars.

Mais même cela ne serait qu’un premier pas dans la bonne direction. Pour vraiment mettre fin aux problèmes soulevés par cette thématique, nous devons tout simplement mettre fin à la pauvreté.

Ces produits de base continueront à être commercialisés par les industries capitalistes comme des luxes plutôt que comme des besoins de base. Il ne s’agit pas seulement des produits menstruels, même les moyens contraceptifs devraient être gratuits. Les entreprises qui fabriquent ces produits ne doivent pas rechercher des profits élevés, mais l’intérêt de la majorité de la population.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste