Vottem, 13 ans déjà, nous ne l’acceptons pas !

Depuis 13 ans déjà, le centre fermé de Vottem renferme des sans-papiers dont le seul crime est d’avoir voulu fuir la misère et la dictature de leur pays d’origine à la recherche d’un meilleur avenir. Depuis 13 ans, la ville de Liège accueille ce lieu quin nie les droits de l’homme. Nous ne l’acceptons pas ! C’est aux multinationales qu’il faut s’en prendre, pas à leurs victimes !

Par Olivier (Liège)

Manifestation à l’initiative du CRACPE ce dimanche 18 mars, dès 14h au parc de la citadelle à Liège, rue des Glacis

Le 16 novembre 2006, un article paru dans le Ciné-Télé-Revue laissait paraitre le témoignage des gardiens du centre fermé. ‘‘Nous sommes témoins d’atteintes aux droits de l’homme et à la dignité humaine. Certains d’entre nous rentrent chez eux en pleurant.’’ Certains sans-papiers enfermés souffrent de lourdes pathologies mentales conséquentes à leur vécu. Les gardiens dénonçaient ‘‘Ce n’est pas leur place. Ils ne reçoivent aucune aide thérapeutique. Quotidiennement, nous sommes confrontés à des drames qui nous révulsent.’’ La réponse de la direction était régulièrement la mise en isolement. 6 ans plus tard, ces témoignages sont toujours d’actualité.

Nous manifesterons ce dimanche pour la fermeture des centres fermés, pour la régularisation des sans-papiers et l’arrêt de l’expulsion.

Ce ne sont pas les sans papiers qui causent le chômage, il est possible d’assurer un travail décent pour tous, avec une répartition du temps de travail, par les 32h par semaine avec embauches compensatoires et sans perte de salaire. Ce ne sont pas les immigrés qui sont responsables de la pénurie d’emplois, mais bien les actionnaires et leur soif de profit. C’est au capitalisme qu’il faut s’en prendre pas à ses victimes !

D’autre part, nous soutenons les luttes des masses dans les pays d’origine afin d’en finir avec les causes qui poussent tant de gens à quitter leur environnement et à risquer leur vie à la recherche d’un meilleur avenir ailleurs. Solidarité internationale !

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai