USA. Violence d’extrême droite au Capitole : les syndicats, les mouvements sociaux et les socialistes doivent s’organiser pour faire taire l’extrême droite

Réaction de Kshama Sawant, élue au Conseil de ville de Seattle et membre de Socialist Alternative

L’horrible démonstration de violence d’extrême droite que nous voyons aujourd’hui à Washington nous rappelle de façon effrayante que si Trump a perdu les élections, le trumpisme et l’extrême droite se développent. Trump et sa base réactionnaire refusent d’accepter le résultat d’une élection démocratique. Socialist Alternative est solidaire de tous ceux qui se battent contre la droite et de tous ceux qui ont été piégés dans le Capitole, y compris les concierges, les travailleurs de l’entretien et autres membres du personnel.

J’espère que tous ceux qui, à juste titre, sont anxieux et terrifiés à Washington en ce moment, resteront en sécurité. Nous devons compter les uns sur les autres en tant que travailleurs et sur notre solidarité. Nous soutenons les contre-protestations pacifiques appelées par les travailleurs et les socialistes dans le cadre d’une riposte immédiate contre l’extrême droite. Notre seule véritable défense est un mouvement de masse et une organisation de masse des travailleurs, des syndicats, des mouvements sociaux et des socialistes pour faire taire l’extrême droite !

La police, ville après ville, a brutalisé les manifestations pacifiques de Black Lives Matter l’été dernier, au nom de « l’ordre public ». Où sont ces prétendus défenseurs de la loi et de l’ordre alors que l’extrême droite se déchaîne ?

Cette émeute particulière prendra fin, et cette élection particulière sera certifiée, mais l’extrême droite n’en est à ses débuts, à moins que les travailleurs ne s’organisent. Nous sommes potentiellement aux premiers jours du développement d’un mouvement d’extrême droite, très probablement avec son propre parti politique.

La violence d’extrême droite au Capitole résulte non seulement de Trump, mais aussi de l’échec complet de l’establishment démocrate à s’opposer de manière significative à ses attaques contre la classe ouvrière. Nous n’avons pas de temps à perdre. Nous avons besoin d’un parti de la classe ouvrière. Nous devons mettre en place une riposte de masse en faveur de l’assurance maladie pour tous, d’un Green New Deal et d’un contrôle démocratique réel sur la police. Les syndicats, les groupes communautaires, les socialistes, les militants et autres doivent se battre pour toutes ces revendications afin de construire une alternative puissante au populisme dangereux de Trump et vaincre l’extrême droite.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste