Coronavirus. Les magasins ont été pillés, mais qu’en est-il du personnel ?

Coronavirus. Les magasins ont été pillés, mais qu’en est-il du personnel ?

Une véritable ruée a eu lieu sur les supermarchés. Beaucoup de gens craignaient l’impact du coronavirus et la confiance dans toutes les institutions, du gouvernement à la direction des supermarchés, est au plus bas. Les contacts sociaux sont découragés afin de prévenir l’infection mais visiblement, ce problème n’existe pas pour le personnel des supermarchés.

Le personnel a travaillé d’arrache-pied pour faire face à la ruée. ‘‘C’est une maison de fous, les clients se battent entre eux ou contre nous’’, a déclaré un travailleur du secteur. Ici et là, un magasin a dû fermer temporairement pour des raisons de sécurité ou parce que les stocks étaient épuisés. Il est certain que dans les magasins où la charge de travail est déjà problématique depuis un certain temps, cette précipitation a durement frappé tandis que les problèmes de livraison ont été accrus. Mais la ruée ne durera probablement pas éternellement : il faudra un certain temps avant que des clients reviennent faire leur stock de papier toilette…

Les magasins constituent des services essentiels à la population. Il est important de veiller à ce que chacun ait accès à la nourriture, mais des mesures doivent également être prises pour le personnel. Les livraisons supplémentaires et les chargements supplémentaires en avance ou le dimanche doivent être payés en supplément. Chez Colruyt, par exemple, un accord sur le travail volontaire le dimanche a été rémunéré à 300%. Il y a également été décidé qu’un gérant de magasin peut limiter le nombre de clients dans le magasin. Et des matériaux de protection sont fournis.

L’approvisionnement alimentaire est essentiel, mais la société elle-même n’a aucun contrôle sur celui-ci. Aujourd’hui, les entreprises privées contrôlent la chaîne d’approvisionnement. Le contrôle démocratique de la collectivité sur la production et la distribution des aliments et des produits essentiels est nécessaire. Plaçons la distribution aux mains du public afin que le personnel et la collectivité puissent planifier la distribution de nourriture !

Nous publions différentes réactions de travailleurs et de jeunes confrontés à la crise du Coronavirus dans leur travail et dans leur vie. N’hésitez pas à nous envoyer votre contribution via redaction@socialisme.be

 

Notre mensuel

Catégories

Archives