Vendredi 6 mars, les livreurs liégeois de Deliveroo feront grève. Ils dénoncent le « free-shift » ou « free-login » un nouveau calcul de leur rémunération qui réduira encore leur salaire. Ils se rassembleront à 18h rue pont d’Avroy. Ils demandent notre soutien et appellent les clients à ne pas commander ce vendredi. RDV à 18H demain.

COMMUNIQUÉ
« Non au free-shift » – Ce vendredi 6 mars, les coursier-es liégeois de Deliveroo ne rouleront pas !

Vendredi 6 mars, les livreurs liégeois de Deliveroo feront grève. Ils dénoncent le « free-shift » ou « free-login » un nouveau calcul de leur rémunération qui réduira encore leur salaire et accroîtra la compétition entre eux. Auparavant, les créneaux horaire de travail étaient réservés par un certain nombre de coursiers. Avec le « free-shift », tous les livreurs pourront s’inscrire dans tous les créneaux.

« Aujourd’hui, on attend parfois une heure pour avoir une commande qui nous rapportera 5€. Avec ce système, si tous les coursiers se connectent au même moment, il sera encore plus difficile de gagner 12€ de l’heure en moyenne. Et moins de 12€ de l’heure pour rouler sous la pluie, ne pas être assuré en cas d’accident et même parfois être agressé par les clients, c’est pas grand-chose. » raconte un coursier qui a préféré ne pas dévoiler son nom de peur des représailles de la direction.

Avec ce système de rémunération, Deliveroo s’assure de toujours avoir une armée de coursiers disponibles pour livrer ses commandes, sans considération des conditions de travail, du temps d’attente et de ses livreurs. L’entreprise, qui subit des actions en justice et fait face depuis des années à des mouvements de grèves en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Espagne et dans d’autres pays européens, ne respecte toujours pas ses travailleuses et ses travailleurs.

Les coursiers liégeois veulent que Deliveroo renonce à ce nouveau système et améliore leurs conditions de travail. Travailler pour quelques euros de l’heure malgré la pluie, la neige et l’attente dans le froid, ce n’est pas décent, c’est de l’esclavage.

La FGTB Liège-Huy-Waremme soutient le mouvement des coursiers liégeois et leur action.

Les coursiers se rassembleront ce vendredi 6 mars à 18h00, rue pont d’Avroy pour exprimer leur colère et se faire entendre par la direction de Deliveroo : « non au free-shift ». Ils appellent les autres coursiers à venir les rejoindre et à se déconnecter de leur application.