Au milieu des années ’90 un mouvement social d’une grande ampleur a eu lieu dans le brabant wallon, c’était la lutte des forges de Clabecq. Ce mouvement né parmi les travailleurs des forges, alors en faillite, a disposé d’un rayonnement bien plus large. Des milliers de personnes se sont joins à cette lutte avec des revendications qui ont très vite dépassé la sauvegarde des emplois des forges.

Sylvio Marra était présent lors de ses luttes. Il raconte cette expérience de solidarité et cette page de l’histoire du mouvement ouvrier dans son livre ; « Moi, Silvio de Clabecq, militant ouvrier » co-écrit avec une camarade, Françoise Thirionet. A l’occasion de la sortie de son livre, le PSL a organisé une soirée avec Silvio pour discuter de son livre et de l’importance d’une telle expérience pour les luttes actuelles.

Près d’une soixantaine de personne étaient présentes à cette occasion. Certaines pour se remémorer le passé mais également des plus jeunes qui étaient présents pour apprendre du passé de la classe ouvrière afin de se préparer aux nombreuses luttes sociales à venir. Ce genre d’échange entre générations de la classe ouvrière est extrêmement important car, comme le disait Marx : « Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre ».