Il y a une semaine, Nick et Bruce ont été tabassés à cause de leur orientation sexuelle. Leur courageux témoignage en ligne a provoqué un flot d’indignation et de solidarité. La Campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité) a pris l’initiative de mettre sur pied une action pour montrer que la grande majorité de la population ne tolère pas la violence contre les personnes LGBTQI+ et afin d’organiser activement les opposants à la violence homophobe. Nous nous sommes réunis à Kouter pour la manifestation et nous y avons tenu un micro ouvert permettant à chaque personne qui le souhaitait de prendre la parole dans ce cadre. Avec 500 personnes présentes, ce fut un grand succès.

Par Koerian

Témoignage important

Malheureusement, la violence fait partie de la vie quotidienne de nombreuses personnes LGBTQI+. En 2018, 125 agressions homophobe ont été signalées, et ce n’est que la pointe de l’iceberg. Comme un certain nombre d’intervenants l’ont souligné, la grande majorité des violences ne sont pas signalées. Cela rend le témoignage de Nick et Bruce d’autant plus important et courageux. Dans leurs discours, ils ont souligné la solidarité entre les personnes LGBTQI+ et le soutien qu’elles ont reçu.

Solidarité

Plusieurs orateurs ont souligné l’importance de la solidarité avec les mouvements contre toutes les formes de discrimination. L’homophobie est un problème social, et non un problème de culture ou de religion. La droite, le Vlaams Belang et la N-VA en tête, stimulent la division. Cela encourage ce genre d’actes de violence.

Les peronnes LGBTQI+ en lutte

Toute la manifestation était une expression de solidarité entre les personnes LGBTQI+ et leurs alliés contre toute forme de violence ou de discrimination. Boris, de la Campagne ROSA, a souligné la nécessité de transformer cet état d’esprit en une lutte pour des mesures concrètes. L’égalité juridique est l’énorme résultat de décennies de luttes LGBTQI+, mais elle ne suffit pas à garantir une égalité réelle.

Les revendications LGBTQI+ sont des revendications sociales

Elise, également de la Campagne ROSA, a souligné qu’un mouvement pour une égalité réelle est un mouvement contre la casse sociale et pour des investissements sociaux. Les coupes budgétaires chez Sensoa (centre Flamand d’expertise sur la santé sexuelle) ont, par exemple, très durement frappé les personnes LGBTQI+. La proposition de Wouter Beke (CD&V) de réduire le budget aloué à la prévention du suicide est une énorme gifle pour ce groupe de la population dont 25 % ont déjà fait une tentative de suicide. Des investissements publics sont nécessaires dans l’éducation pour permettre une éducation sexuelle de qualité, dans les refuges et des structures de soutien pour les personnes qui en ont besoin, dans des logements sociaux pour lutter réellement contre la discrimination sur le marché du logement, dans la culture pour que les artistes aient la possibilité de soulever des questions sociales, dans les soins de santé pour une assistance adéquate aux personnes trans,…

Acte de présence

Le Bourgmestre de Gand, l’Open Vld Mathias De Clercq, a pris la parole pour exprimer sa sympathie envers les victimes et pour offrir sa solidarité. Cependant, son parti est dans le gouvernement Flamand. Ce dernier s’est retiré d’Unia et procède à toute une série de coupes budgétaires. La ville de Gand ne mène pas une politique fondamentalement différente : dans ce domaine aussi, les investissements dans l’enseignement communal, le logement social, etc. sont insuffisants. Des structure d’accueil et de soutien ainsi que des refuges sont également possibles au niveau communal. Nous nous souviendrons de la solidarité en parole de De Clercq mais, parallèlement, nous allons construire un mouvement qui s’oppose à la politique antisociale, y compris celle de la ville de Gand.

Pride is a Protest: 28/6

Nous voulons organiser une première Pride à Gand le 28 juin, date anniversaire des émeutes de Stonewall. Contactez-nous pour participer et faire de la Pride un nouveau mouvement de combat.