Home / International / Moyen-Orient et Afrique du Nord / Iran. Première action anti-guerre à Bruxelles

Iran. Première action anti-guerre à Bruxelles

La menace d’une nouvelle escalade et d’une nouvelle guerre au Moyen-Orient suscite craintes, mais aussi indignation et protestation. A Bruxelles, une première action a eu lieu devant l’ambassade américaine ce dimanche après-midi en presence de militants pacifistes, mais aussi d’organisations politiques comme le PSL ou le PTB. Parmi les participantes et participants se trouvaient également des personnes d’origine iranienne.

Ces dernières années, les interventions impérialistes au Moyen-Orient ont fait des ravages, entrainant des situations désespérées pour de larges pans de la population. Les impressionnantes mobilisations sociales contre la pauvreté, le chômage, la corruption et la division communautaire au cours de ces derniers mois au Liban, en Irak, en Iran et ailleurs en sont l’expression. Une escalade du conflit entre les Etats-Unis et l’Iran, que ce soit ou non par le biais de marionnettes, représentera un obstacle à cette protestation sociale en augmentant le désespoir et en compliquant tous les éléments d’espoir reposant sur l’action collective.

Lors de l’action, plusieurs intervenants ont principalement insisté sur la condamnation des interventions de l’impérialisme américain et sur l’appel à la paix. Le PSL était également présent avec un tract dénonçant les interventions impérialistes, soutenant les mouvements sociaux, appelant à un mouvement anti-guerre massif et plaidant pour l’unité des travailleurs et des jeunes dans la lutte contre le système capitaliste qui entraine pauvreté, division et guerre.

Cette action était un premier pas important. Malheureusement, nous craignons que d’autres actions anti-guerre soient nécessaires. Commençons à les préparer dès maintenant !