Home / La une / Du 15 au 17 novembre 2019 : 16ème Congrès du PSL/LSP

Du 15 au 17 novembre 2019 : 16ème Congrès du PSL/LSP

Tous les 2 ans, le Parti Socialiste de Lutte organise un Congrès national, réunissant les délégués et membres de toutes nos sections de Belgique. Chaque Congrès est pour nous un événement majeur, la base du processus de décisions démocratique dans notre organisation.

Par Stéphane Delcros

Nous n’avons pas d’élu pour le moment, mais nous sommes pourtant bien un parti, une structure réunissant des membres qui se battent pour atteindre le même objectif politique, celui de changer de système et de bâtir une société socialiste démocratique. Nous voulons jouer un rôle essentiel dans les luttes sociales, tout particulièrement celles des travailleuses et des travailleurs, car c’est là que se situe le moteur du changement. Nous combinons cette approche à une présence sur le terrain politique qui peut servir à gagner des victoires importantes et de caisse de résonance aux luttes sur le terrain. Nous participons activement à la reconstruction des outils de défense des intérêts de la classe des travailleurs, en mettant en avant un programme socialiste.

Que discute-t-on au Congrès ?

Notre Congrès national sera l’occasion de discuter collectivement de l’analyse marxiste des développements récents et des perspectives économiques, politiques et sociales dans le monde et en Belgique. On tire ensuite de celles-ci des conclusions en termes d’orientation de notre travail militant et de construction du parti.

Nos lecteurs réguliers savent que l’aspect international de notre travail fait partie de l’ADN de notre parti. Une discussion majeure dans notre organisation mondiale s’était ouverte il y a près d’un an. Une nouvelle période débute pour notre parti mondial, marquée par la réunion du Comité exécutif international en août dernier et le Congrès mondial du CIO (Comité pour une Internationale Ouvrière) en janvier 2020. Ce processus ainsi que les nombreux développements sur la scène internationale dans lesquels il s’inscrit, seront bien sûr discuté au Congrès.

Cela implique de s’engager avec confiance dans les combats actuels notamment contre le racisme et l’extrême droite et contre l’oppression des femmes ; dans la révolte massive de la jeunesse contre le changement climatique ; et dans les luttes syndicales et au-delà contre les mesures d’austérité que préparent les (futurs) gouvernements, avec un parti aujourd’hui (et plus encore demain) renforcé sur le plan de notre travail syndical.

L’aboutissement d’un processus de discussion

Un Congrès du PSL ne se limite pas à un rassemblement de 2 jours, ni aux 6 semaines non moins importantes de discussion dans les réunions de sections sur base des textes d’évaluation et de perspectives. Nos analyses et les tâches qui en découlent sont quotidiennement élaborées sur base de nos expériences concrètes. Mais la période qui précède cet événement biennal est un moment privilégié où nous analysons l’étape dans laquelle nous nous trouvons, les perspectives les plus probables, et comment nous allons répondre à cela en termes programmatique, stratégique, tactique et d’approche, en définissant les tâches prioritaires que cela implique. Les membres et sections ont la possibilité d’apporter des contributions et des amendements aux textes. Et le Congrès nous permet de formaliser ces discussions et conclusions. La démocratie est au cœur de ce processus, indispensable à l’efficacité d’une force collective.

Sur quoi les votes porteront-ils ? Et qui peut voter ?

Les votes porteront sur les textes et les amendements. Nous élirons également la direction collective du PSL pour les deux prochaines années, capable d’appliquer et d’affiner les analyser discutée au Congrès. Celle-ci – le Comité National – est composée d’une quarantaine de membres qui se réunissent au moins quatre fois par an durant tout un weekend pour des discussions sur la situation politique et notre activité. Un Bureau Exécutif est élu au sein du Comité National pour coordonner le fonctionnement quotidien du parti.

Début novembre, dans chacune de ces sections, les membres du PSL éliront leurs délégués. Les autres membres sont toutefois invités à participer au Congrès, ainsi que, de manière consultative, aux votes. Pour pouvoir voter, tant en section qu’au Congrès, un membre doit être en ordre de cotisation au minimum pour les trois mois qui précèdent le Congrès. C’est l’occasion de lancer une campagne de régularisation des cotisations. Un appel financier aura également lieu à cette occasion, afin que les membres qui le peuvent augmentent leur montant de cotisation, ce qui nous permettra de financer les investissements réalisés dans notre travail syndical, auprès de la jeunesse, dans la lutte contre le sexisme et dans le travail international du PSL/LSP.

Nous invitons chaque membre à participer au processus de discussion vers le Congrès et à s’assurer qu’il est en ordre de cotisation. Nous invitons chaque personne qui se reconnait dans notre approche à discuter avec nous de la possibilité de rejoindre notre parti.