Home / International / Amérique du Nord / Solidarité avec les travailleurs de Porto Rico !

Solidarité avec les travailleurs de Porto Rico !

Une spirale infernale de corruption, de dette, d’austérité et de colonialisme

Le texte qui suit est issu d’un tract distribué durant le week-end des 20 et 21 juillet à San Juan par les membres de Socialist Alternative (CIO-USA).

Un tremblement de terre politique a frappé Porto Rico : plusieurs jours durant, des manifestations de masse ont exigé la démission du gouverneur corrompu et homophobe Ricardo Rossello. Cette mobilisation fait suite à la publication de centaines de SMS dans lesquels Rossello et d’autres hauts responsables plaisantaient au sujet de l’assassinat de Carmen Carmen Yúlin Cruz, maire de San Juan, en plus de blagues homophobes ou portant sur les cadavres qui se sont entassés après le passage de l’ouragan Maria il y a deux ans de cela

La crise politique a suscité des inquiétudes dans les cercles dirigeants américains : « Porto Rico est plongé dans le chaos et l’instabilité persistante est une menace majeure », a averti le Washington Post vendredi (7/19/2019). La révolte populaire se poursuit et les gens sont descendus dans les rues par dizaines de milliers au cours de ces 10 derniers jours.

L’île connait une récession dévastatrice depuis 13 ans. Des centaines de milliers de personnes ont quitté Porto Rico pour le continent. Le gouvernement a été déclaré en faillite en 2017. Selon une étude récente de l’Université de Harvard, 5.000 personnes sont mortes des suites de l’ouragan Maria et des centaines de milliers d’autres continuent de souffrir du manque de produits de première nécessité, y compris d’abris. Les dommages causés par l’ouragan sont estimés à une somme comprise entre 90 et 120 milliards de dollars. Le Conseil de surveillance budgétaire non élu du gouvernement des États-Unis a continué d’appliquer des coupes budgétaires, de privatiser l’énergie, l’enseignement et les télécommunications et d’instaurer une austérité qui a réduit à néant les conditions de vie de millions de personnes. Les statistiques sont choquantes : plus de 44% des travailleurs et des jeunes vivent dans la pauvreté.

Le prétendu « effort de redressement » est un échec total. Trump affirme que le gouvernement américain a « envoyé 92 milliards de dollars » sur l’île. En réalité, Washington a approuvé l’envoi de 42 milliards de dollars, mais 14 milliards de dollars uniquement ont été envoyés, et la majeure partie a fini dans les poches de l’élite corrompue.

Avant le récent scandale des textes de Rossello, le gouvernement avait été frappé par un scandale de corruption qui a conduit à l’arrestation de six hauts fonctionnaires. Ces derniers avaient détourné 15,5 millions de dollars de fonds fédéraux à des entrepreneurs bénéficiant de connexions politiques entre 2017 et 2019. Ce fut l’élément déclencheur de la révolte des travailleurs et des jeunes contre Rossello et son régime corrompu.

Le peuple portoricain devrait avoir le droit de contrôler son destin politique et économique, y compris le droit de décider entre l’indépendance réelle et le statut d’État à part entière sans la manipulation et l’ingérence de Washington D.C. et de Wall Street. Plus de 100 ans de politiques coloniales profondément axées sur l’exploitation, la manipulation de la monnaie et de la dette ainsi que la réglementation fiscale complexe au profit de l’industrie américaine et des riches investisseurs ont laissé Porto Rico à la merci de Wall Street et de régimes racistes, anti-migrants et anti-travailleurs comme celui de Donald Trump.

Le statut de Porto Rico en tant que territoire non-incorporé et commonwealth des États-Unis rend sa situation juridique unique. Son cas de crise et de faillite est suivi par les grandes entreprises américaines comme un exemple pour d’autres États et villes confrontés à des problèmes similaires et qui se préparent à mettre en œuvre la même austérité sauvage qu’à Porto Rico et dans le reste du monde.

Les travailleurs se soulèvent pour lutter contre Wall Street et les idées réactionnaires du président Trump à travers les États-Unis. Les idées socialistes deviennent populaires parmi des millions de jeunes qui cherchent une alternative au capitalisme. Des millions de personnes aux États-Unis ont leurs racines et leurs origines familiales à Porto Rico. Nous devons nous organiser ensemble et avons besoin d’une stratégie pour lutter contre l’austérité et pour une alternative socialiste.

Nous avons besoin d’une stratégie fondée sur la reconnaissance du fait que la classe des milliardaires piétinera nos droits, notre niveau de vie et la planète à la recherche de profit. Seule la force des travailleurs américains, portoricains et ailleurs dans le monde, organisés et unis, peut changer le monde et vaincre le désastre du capitalisme :

  • Solidarité avec le peuple portoricain !
  • Organisez des manifestations massives de solidarité en faveur de la population de Porto Rico dans les grandes villes des États-Unis ! Pour une lutte commune !
  • Rossello et le régime corrompu doivent dégager ! Pour l’établissement de comités sur les lieux de travail et dans les quartiers afin de faire progresser la lutte !
  • Pour une grève générale à travers l’île pour faire tomber le régime !
  • Pour une commission indépendante ouvrière chargée d’enquêter sur la corruption ! Pour la présence de candidats des travailleurs aux élections locales !
  • Non aux Privatisations ! Non aux coupes budgétaires ! Pour une aide d’urgence contre la crise en cours à Porto Rico !
    Pour l’abolition de la dette ! Pour la fin du Conseil de surveillance budgétaire et de la dictature financière de Wall Street !
  • Pour des emplois publics et des investissements dans les infrastructures de base ! Les banques et les grandes entreprises doivent devenir propriétés publiques !