Home / Jeunes / Etudiants de Gauche Actifs / L’extrême droite n’est pas une solution ne laissons aucun espace à ses mensonges

L’extrême droite n’est pas une solution ne laissons aucun espace à ses mensonges

Luttons pour des emplois décents, des logements et un enseignement gratuit & de qualité

Tract d’été des Etudiants de Gauche Actifs et de la Campagne ROSA // Tract en version PDF

Pour un plan d’action antifasciste

Les racistes, homophobes et sexistes du Vlaams Belang ont fait une entrée massive aux Parlements. Deux jours après, beaucoup ont exprimé leur colère avec des mobilisations qui ont pris place à Gand, Bruxelles et Liège. Avant les grandes vacances, Blokbuster a pris l’initiative d’une nouvelle manifestation le 23 juin contre l’extrême droite, la haine et pour une politique sociale à Gand qui a rassemblé 500 participants.

Construis avec nous les prochaines actions !

MARS 2020 : manif anti NSV – ANVERS

« L’organisation officieuse des jeunes du VB (le NSV) organisera sa manifestation raciste à Anvers. Comme chaque année, Blokbuster organise une contre-manifestation plus grande contre l’offensive de l’extrême droite. Contacte-nous pour mobiliser autour de toi.
Lorsque le VB dit “Notre peuple d’abord”, il intrumentalise le manque de logements sociaux, de crèches, d’emplois pour nous diviser. Plutôt que de voter en faveur d’un salaire minimum plus élevé, le VB attaque, y compris physiquement, les militants syndicaux qui défendent cette revendication. Les moyens existent pour offrir une vie décente à chacun, mais pas dans la poche des immigrés : dans celles des capitalistes. La lutte antifasciste et celle contre les politiques antisociales doivent être une seule et même lutte ! » Els, de la campagne Blokbuster, manif à Liège le 28 mai 2019.

Contre l’extrême droite, luttons contre le manque d’emplois, de logements et de services publics de qualité. Ces pénuries causées par les partis traditionnels alimentent l’extrême droite.

Luttons pour un salaire minimum de 14 euros de l’heure,

  • une pension de 1500 € minimum,
  • un enseignement gratuit et de qualité.

En 2014, Dries Van Langenhove, jeune élu du VB cette année, défendait encore une augmentation du minerval pour assurer que l’enseignement supérieur soit réservé à l’élite !

Ce ne sont pas les victimes qu’ils faut viser mais le système capitaliste qui engendre misère, haine et division pour satisfaire la cupidité de la classe dominante !

« Organisons-nous pour que les racistes n’aient pas la confiance d’attaquer les migrants. Côté francophone, bien qu’il n’y ai pas de grand parti d’extrême droite, le racisme, le sexisme, la LGBTQI+phobie sont bien présents. Théo Francken est d’ailleurs un des politiciens les plus populaires en Wallonie. Le même terreau fertile – la colère sociale – est présent. C’est tous ensemble – jeunes et travailleurs peu importe notre origine, notre région, notre genre – que nous ferons reculer ces idées nauséabondes ! » Jérémiah, des Etudiants de Gauche Actifs

Sauvons notre planète du capitalisme

Aux quatre coins du globe, les activistes climatiques ont crié ‘‘System change not climate change’’. Depuis le milieu du 18e siècle, 2/3 des émissions de gaz à effet de serre ont été émises par 90 entreprises. La “logique de marché” est d’investir là où se trouve le profit et uniquement dans l’optique de faire du profit. Les 5 entreprises les plus rentables du secteur énergétique au monde ont ainsi réalisé 114 milliards € de profits en 2012.

Il est de plus en plus clair qu’une élite sacrifie tout pour continuer à s’enrichir. Le mouvement historique pour le climat a illustré la colère face à l’urgence climatique et environnementale. La lutte collective de masse – la grève – a été mis brillamment à l’agenda pour faire bouger les choses.

Il faut maintenant que le mouvement se développe de manière démocratique. Nous devons faire participer le plus grand nombre aux débats sur les actions et les revendications. Au travers de comités locaux dans les écoles, cela peut se concrétiser !

  • Pour des transports publics gratuits, de qualité et bien desservis.
  • Pour un secteur énergétique sous contrôle et gestion démocratiques permettant des investissements publics massifs dans le renouvelable et la recherche scientifique.
  • Pour une planification démocratique de l’économie dans le respect de l’environnement.

22 sept. Manifestation Rise for Climate – BXL
27 sept. Grève mondiale pour le climat

EGA, une organisation marxiste : comprendre le monde pour le changer

Les crises ne sont pas résolues et sont toujours plus profondes. Les plus faibles sont sacrifiés, la haine et le racisme devraient dicter nos comportements. L’humanité est-elle vouée à fonctionner sur base de la compétition ? L’humain est-il égoïste par nature ?
Le marxisme n’est pas un dogme rigide et dépassé. Il s’agit d’une philosophie qui nous permet de comprendre le monde qui nous entoure et les processus qui composent la réalité. Comment s’articule l’exploitation des travailleurs, de la nature, comment les changements peuvent prendre place ?

Rejoins-nous pour discuter cette société qu’il nous faut renverser et de l’alternative que nous pouvons construire.

Stop aux violences sexistes – Construis avec nous la manif du 24 novembre contre les violences faites aux femmes à l’initiative de la plateforme Mirabal

En festival, 1/6 des femmes sont harcelées sexuellement. 98% des femmes en sont victimes que ça soit en soirée, dans le bus, au travail ou à la maison. La vague de dénonciation #MeToo a illustré l’omniprésence du sexisme. Prochaine étape : le combattre à la source.

Nous devons pouvoir danser, travailler et nous déplacer en sécurité.

  • Pour un refinancement public de l’enseignement, afin que l’éducation sexuelle et affective ne se fasse pas principalement par le porno.
  • Pour plus de transports en commun avec plus de personnel d’accompagnement formé à la prévention et gestion des agressions sexistes.

Nous ne sommes pas des objets, ni des machines à fric.

  • Pub, merchandising, clips, porno : non à la marchandisation du corps des femmes.

La lutte contre les violences sexistes passe par l’indépendance économique des femmes.

  • Pour un salaire horaire minimum de 14€ brut et une pension mensuelle de 1500€ net.
  • Pour des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté.

Les 1% les plus riches possèdent davantage de richesses que les 99% restant. Dans une société aussi inégalitaire aucune égalité de genre n’est possible. Il nous faut construire une société débarrassée du capitalisme et où les moyens sont disponibles pour offrir une vie décente à toutes et tous.

Depuis 3 ans, la campagne ROSA refait de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars une journée de lutte