Home / Politique belge / Dégageons la droite par la rue et par les urnes !

Dégageons la droite par la rue et par les urnes !

Votez PTB pour un gouvernement de la taxe des millionnaires et rejoignez le PSL pour l’épauler des mesures socialistes qui s’imposent.

Tract du PSL – Bruxelles

Les riches veulent reconduire leur gouvernement de droite

Le gouvernement de droite dure (N-VA – MR – CDnV – Open Vld) fut un gouvernement de malheur pour l’écrasante majorité de la population. Un gouvernement de pensions de misère pour des carrières insoutenables et interminables, d’emplois précaires et flexibles, de bas salaires et d’allocations sous le seuil de pauvreté. Mais aussi de taxes injustes, de coupes sombres dans les services publics, particulièrement dans les soins de santé et le transport public, de mépris envers le mouvement des jeunes pour le climat et de rejet de toute solidarité envers les réfugiés.

Il ne fut un gouvernement de rêve que pour les super-riches, les spéculateurs, les gros pollueurs, les grands fraudeurs fiscaux qui ont reçu tellement de cadeaux qu’au final les nombreux sacrifices qui nous ont été imposés n’ont pas servi à résorber les déficits. Le bilan est cinglant, le déficit budgétaire serait de 8,5 milliards d’euros pour la fin de l’année. Ainsi la confiscation de l’argent de la collectivité n’a servi qu’à être transféré aux plus riches, accroissant encore plus les inégalités.

Pas étonnant dès lors que les patrons en redemandent et fassent campagne pour la reconduction de celui-ci. Leur avidité et leur soif de profits à court terme est sans limite. Le danger est grand, ils veulent défaire toute forme de résistance pour assurer que les grandes entreprises aient le champ libre pour imposer leur agenda antisocial.

Dégager la droite par la rue et les urnes

Le mouvement historique pour le climat, celui des Gilets Jaunes contre la hausse des prix et des taxes ainsi que les mobilisations syndicales sur le dossier des pensions et contre la baisse du pouvoir d’achat expriment le rejet de leur politique de casse sociale. Le potentiel est là pour battre la droite dans la rue et dans les urnes.

Les sociaux-démocrates et les Verts ont beaucoup critiqué le gouvernement fédéral et sa politique, mais il n’est pas du tout exclu qu’ils préfèrent dépanner la droite et continuer la politique d’austérité au lieu de mettre sur pied un gouvernement de gauche. Au lendemain des élections communales, ECOLO et PS ont d’ailleurs rejoint le MR au pouvoir dans diverses communes, Sp.a et Groen ont même été jusqu’à faire pareil avec la N-VA ! Un vote pour le PTB sera le 26 mai le meilleur vote possible pour obtenir des élus de gauche en Belgique contre la reconduction de la politique du gouvernement Michel.

Gauches Communes a défendu lors des élections communales la nécessité d’un plan radical d’investissements publics pour des emplois, des écoles, des crèches et des logements sociaux en suffisance. Les politiques d’austérité ont conduit à ce que les investissements publics chutent de moitié en 25 ans. Ce débat a déboulé sur le devant de la scène avec le manque d’entretien des tunnels, l’effondrement de rues causé par les conduites d’eau de Vivaqua, les infiltrations d’humidité dans les musées fédéraux et autres bâtiments publics…

Votez PTB et rejoignez le PSL

Pour y remédier, le PTB veut investir 10 milliards d’euros par an pour le climat et le social. Cela serait financé par son impôt sur les grandes fortunes. Nous soutenons la taxe des millionnaires tout en avertissant qu’un gouvernement de gauche qui introduirait celle-ci entraînerait une riposte patronale immédiate, avec sabotage de l’économie sous forme de fuite des capitaux.

Malheureusement le PTB fait abstraction de ces difficultés et ne tire pas les leçons de l’échec du gouvernement de gauche en Grèce. Ne pas populariser et clarifier dès aujourd’hui dans notre programme le recours à l’arme des nationalisations pour rendre viable un gouvernement de la taxe des millionnaires et défaire la contre-offensive du patronat ne peut qu’entraîner une impréparation. La gauche doit représenter un véritable changement pour la vie des gens. Car si la gauche au pouvoir ne permet pas de faire une différence fondamentale, la réaction du populisme de droite et de l’extrême droite aura le champ libre.

Nous sommes disposés à soutenir le PTB au maximum dans cette campagne, nous lui avons d’ailleurs offert d’être présent sur ses listes. Malheureusement, le PTB a refusé. Nous vous invitons à voter en faveur du PTB et d’un gouvernement de la taxe des millionnaires, mais pas seulement. Rejoignez le PSL pour armer le mouvement des travailleurs et des jeunes du programme de mesures socialistes qui s’imposent.

Gauches Communes à Saint-Gilles

Nous continuons aussi la collaboration avec le Parti Humaniste (qui participe aux élections régionales sur la liste de Plan B) dans le cadre de Gauches Communes. Même si nous aurions préféré avoir un élu communal à Saint-Gilles, notre score de 2,8% est un résultat honorable. Nous continuerons notre présence durant toute l’année sur les marchés, aux diverses actions citoyennes et dans vos boîtes aux lettres afin de sortir le débat politique de l’hôtel de ville et des débats pour spécialistes.

La majorité PS-Ecolo à Saint-Gilles a fait beaucoup de promesses avant les élections et la droite est défaite dans la commune. C’est parce que nous avons insisté par nos tracts et interventions sur les pénuries existantes dans notre commune que la majorité s’est sentie obligée d’y répondre. Nous serons vigilants pour que ces promesses ne soient pas rangées aux placards et nous organiserons les campagnes nécessaires pour y remédier.

=> Soirée électorale, débat & couscous