Home / Social / Ecologie / Après le 15 mars : Comment développer le mouvement pour le climat ?

Après le 15 mars : Comment développer le mouvement pour le climat ?

  • ANCRER LE MOUVEMENT LOCALEMENT
  • CONSTRUIRE DE NOUVEAUX TEMPS FORTS NATIONAUX AVEC DES INITIATIVES ET UNE ORGANISATION LOCALES – 31 mars – Manifestation “Rise 4 Climate” à Bruxelles
  • ARMER LE MOUVEMENT AVEC DES REVENDICATIONS CAPABLES D’IMPOSER LE CHANGEMENT

10 jeudis, 2 manifestations de près de 100.000 personnes à Bruxelles et aujourd’hui la grève internationale pour le climat ! Les politiciens ont fait des pieds et des mains pour expliquer pourquoi ils n’avaient rien fait, la ministre flamande de l’environnement a dû démissionner et les élections de mai seront marquées par le thème du climat… Mais nous n’avons pas encore gagné !
Comment développer le mouvement ? Que voulons-nous obtenir ?

Tract des Etudiants de Gauche Actifs

ARMER LE MOUVEMENT DE REVENDICATIONS CAPABLES D’IMPOSER LE CHANGEMENT

Certains disent qu’on nous a déjà assez entendus… C’est encore loin d’être assez ! Des taxes sur les billets d’avion ou des coachs-climats ? Ce n’est pas pour ça qu’on est dans la rue ! Pas une seule proposition sérieuse n’a été faite pour s’attaquer au problème à la racine. Ce n’est pas prêt d’arriver : les politiciens ne veulent pas toucher aux profits des grands pollueurs : les entreprises et les multinationales. Cette logique de profit fait obstacle à la transition écologique dont nous avons besoin.

Nous n’avons pas de temps à perdre ! S’ils ne font pas de propositions sérieuses, à nous de le faire ! Nous proposons de débattre des revendications capables de renforcer le contenu du mouvement dans des comités d’action, des réunions, des manifestations et des actions,…

Les Etudiants de Gauche Actifs proposent de réfléchir à partir de ce qui est nécessaire pour le climat et pour les gens. Pour un véritable “changement de système”, il faut s’en prendre aux grands pollueurs ! Comme le dit Greta Thunberg : “Ils disent que nous avons tous créé la crise climatique. Ce n’est pas vrai, parce que si tout le monde est responsable, personne n’est coupable. Et certains sont coupables. Certaines personnes, des entreprises et des décideurs politiques, savent exactement quelle valeur inestimable ils ont sacrifiée pour réaliser d’énormes profits.”

  • Des transports publics plus nombreux, meilleurs et gratuits !
  • Qu’on s’en prenne aux gros pollueurs ! Pas de profits sur le dos du climat !
  • Investissements publics massifs dans les énergies renouvelables ! Retirons le secteur de l’énergie des mains du secteur privé !
  • Il nous faut une économie écologiquement et démocratiquement planifiée, dans laquelle les intérêts de la planète et de l’être humain sont centraux, pas les profits.

ANCRER LE MOUVEMENT LOCALEMENT…

Pour poursuivre la lutte, nous devons nous organiser et prendre le temps d’ancrer le combat localement et d’élargir encore son soutien. C’est possible ! Ces dernières semaines, il y a eu de plus en plus de manifestations locales auxquelles ont participé des milliers de nouveaux élèves qui n’étaient encore jamais venus à Bruxelles.

En nous réunissant localement avec des comités d’action et des réunions ouvertes dans les écoles, les facultés, au niveau d’une commune ou d’une ville, nous pouvons prendre nous-mêmes des initiatives et discuter des revendications et des méthodes les plus capables d’impliquer les élèves et les étudiants, afin d’élargir le mouvement.

… POUR LE DÉVELOPPER

En mars, avril et mai, de nouvelles actions et manifestations seront annoncées. Les comités d’action dans les écoles/facultés de toute la Belgique peuvent discuter d’un plan d’action allant crescendo pour les accompagner, à leur propre rythme. En faisant des manifestations dans la cour de l’école ou des sit-in par exemple, ou avec un rassemblement devant l’école juste avant les cours,…

DIMANCHE 31 MARS – RISE FOR CLIMATE – 13h00 @ Bruxelles Nord Nouvelle manifestation nationale à Bruxelles ! Cela nous laisse deux semaines pour mobiliser avec les comités d’action de notre région, de notre école, de notre faculté, de notre quartier.

Avec un plan d’action vers les élections, nous pouvons faire pression sur les politiciens traditionnels. Mais ils vont espérer nous calmer avec leurs promesses électorales, nos examens et les vacances d’été. Les comités d’action locaux qui sont en train d’être mis en place seront donc également importants pour nous préparer pendant les vacances d’été et pour relancer les mobilisations à partir de septembre. En décembre 2019, il y aura à nouveau un sommet international sur le climat (COP25). L’occasion idéale de lancer un nouveau plan d’action dans nos écoles dès septembre !

REJOIGNEZ LES ÉTUDIANTS DE GAUCHE ACTIFS

Nous vivons dans un monde où seul compte le profit. Ce qui est nécessaire pour le climat et l’environnement est impossible pour le capitalisme et ses politiciens : “cela nuit à la concurrence”. Seules 100 entreprises sont responsables de 71 % des émissions depuis 1988. C’est à elles qu’il faut s’en prendre. C’est pourquoi les Étudiants de Gauche Actifs sont une organisation anticapitaliste. Notre alternative, c’est une société socialiste démocratique dans laquelle la collectivité (et pas les milliardaires!) décide démocratiquement de ce qui est produit et de quelle manière !

REJOIGNEZ EGA ET LUTTER POUR UNE AUTRE SOCIÉTÉ

  • Emily Burns (FR – Wallonie ) 0474353036
  • Nicolas Menoux (FR – Bruxelles) 0485643432
Print Friendly, PDF & Email