A propos du parti – Nouvelles du PSL

Cette rubrique de socialisme.be vous propose des nouvelles de notre parti, de ses activités et initiatives,… Cette rubrique comprendra donc divers courts rapports d’actions, des brèves de campagne, des appels pour des conférences, des rapports de réunion, ou encore de petits textes de nouveaux membres qui expliquent pourquoi ils ont rejoint notre parti.

A noter dans votre agenda

  • Ma. 8 nov. Gand. 19h30. Blandijn aud. C. Meeting de Rood!: présentation du livre d’Erik De Bruyn.
  • Je. 10 nov. ULB (Bruxelles). Meeting sur les luttes étudiantes au Chili avec Lucas, militant actif au Chili
  • Ve. 11 nov. Termonde. 19h Café Tijl (Grote Markt). Réunion EGA: Le capitalisme en crise, Marx is back
  • Me. 16 nov. Anvers. 19h30. Rodestraat R0.10 (stadscampus). Débat. Le capitalisme en crise: Quelle réponse de la gauche? Avec pour orateurs: Meryem Almaci (Groen), Erik De Bruyn (Rood), Peter Mertens (PTB) et Bart Vandersteene (PSL). Un orateur est également demandé au SP.a.
  • Ve. 25 nov. Namur. Concert de soutien aux grévistes du Kazakhstan
  • Sa.-Di. 26-27 novembre. Congrès régionaux du PSL
  • 3 décembre: Manifestation climat
  • 8 mars 2012: Manifestation antifasciste contre le NSV
  • 25 mars 2012: Protestation contre le rassemblement anti-avortement à Bruxelles.

Agenda de Rood!

Le PSL participe activement à la construction de Rood!. Voici ci-dessous quelques dates de l’agenda du mouvement.

  • Je. 24 nov. Anvers. Réunion de Rood!-Anvers et discussion sur les élections communales. Uniquement pour les membres de Rood!
  • Ma. 6 déc. Hasselt. Présentation du livre ‘De terugkeer van de dwarsliggers’ d’Erik De Bruyn. 20h. Au Vrijzinnig centrum, A. Rodenbachstraat 18, 3500 Hasselt.
  • Ve. 9 déc. Boom. Présentation du livre ‘De terugkeer van de dwarsliggers’ d’Erik De Bruyn. 20h. Het feestpaleis, Colonel Silvertopstraat 13

Protestations étudiantes au Chili – rapport d’un témoin

La semaine dernière, une première réunion a eu lieu à Anvers avec une discussion consacrée aux luttes au Chili. Cette après-midi était organisée par les Etudiants de gauche Actifs et le Collectivo Zudaka, et a réuni 34 participants. L’orateur d’EGA et du PSL était Lucas Gillis, qui est impliqué depuis plusieurs années dans la construction de notre Internationale, dans Hainaut tout d’abord et, depuis deux ans, au Chili. De retour en Belgique pour un mois, il va se rendre dans plusieurs sections du PSL pour y livrer un rapport des luttes qui se développent au Chili, principalement autour des étudiants, et pour aborder les leçons politiques de ce combat.

Des réunions sur ce sujet sont donc prévues avec Lucas à Liège, Mons et Bruxelles. Hier, une délégation du PSL a aussi participé à une action de la communauté chilienne à l’ambassade de Bruxelles, en solidarité avec les protestations étudiantes qui revendiquent la gratuité de l’enseignement, notamment grâce à la re-nationalisation du secteur du cuivre.


Riposte syndicale

Ces prochains jours, diverses réunions de militants syndicaux vont se tenir en préparation de la réunion du 15 novembre à Bruxelles, en opposition à l’austérité qui se prépare. Le 15 novembre, les syndicats attendent 5000 de leurs membres. Le PSL participera à cette action ainsi qu’à différentes réunions préparatoires, avec un tract spécifique.

Cette semaine encore, mercredi et jeudi, des actions de grève auront lieu dans les ateliers de la SNCB. Nous y distribuerons un tract de Libre Parcours. Des militants du PSL seront présents à divers ateliers et piquets de grève en solidarité.

Plus d’infos sur notre travail syndical: eric@socialisme.be


ULg: La campagne de solidarité avec les travailleurs d’ArcelorMittal se poursuit!

Ce jeudi, les Etudiants de Gauche Actifs et le PSL ont à nouveau tenu un stand à l’Université de Liège, autour de la question de la fermeture de la phase à chaud d’ArcelorMittal à Liège. Le tract diffusé lors de la manifestation du 26 octobre a été diffusé, engageant de nombreuses discussions sur ce que veut dire une nationalisation, quel type de nationalisation il nous faut, comment réaliser cet objectif,… Nous avons également vendu 25 exemplaires du mensuel du PSL, Lutte Socialiste, un nombre record en moins de deux heures, avec également de nombreuses et longues discussions très intéressantes.


Anvers: Cycle de discussion sur le marxisme

A Anvers, nous démarrons ce mercredi un cycle de formation consacré au marxisme. Nous commencerons avec une introduction générale sur le marxisme et, ensuite, deux groupes aborderons différents thèmes dans les semaines à venir: le matérialisme dialectique, le matérialisme historique, l’économie marxiste,,… Vous trouverez ici le matériel de base pour les discussions. Avec ces formations, nous voulons aider nos nouveaux membres et nos sympathisants à faire connaissance avec les bases du marxisme pour améliorer leur formation politique.


Pourquoi j’ai rejoint le PSL

 »La première fois qu’il a été question pour moi d’aller voter, j’étais assez insatisfaite par les partis dits traditionnels. J’ai toujours eu des tendances de gauche, mais sans trop pouvoir les exprimer ou les concrétiser.

 »Mon milieu familial m’aidant à garder l’esprit ouvert sur énormément de choses, j’ai été interpellée par l’autodestruction de notre monde, le saccage de notre pays, la condamnation de notre société à devenir de plus en plus pauvre, l’humain qui est voué à se transformer en marchandise, la rage de ne jamais rien choisir et de tout subir, de se retrouver dans une prison que le système lui-même a construit pour sa sécurité.

 »Lorsque j’ai quitté ma campagne ardennaise et que je me suis installée à Liège, mes études de Philosophie m’ont permis de m’interroger d’autant plus sur l’humanité et sur son avenir. Le constat n’a pas été difficile : les peuples sont voués à la misère et le monde dans lequel nous vivons y adhère. Mais il ne nous correspond pas et nous livre des faux rêves pour masquer la réalité.

 »J’estime avoir la chance que beaucoup n’ont toujours pas actuellement de pouvoir avoir toutes les cartes en main, de pouvoir dire ce que je pense et de forger mon propre avis. Je trouve donc que c’est un devoir pour moi de tirer un enseignement du passé, de ces combats qui n’auront jamais été menés en vain parce que l’espoir de rendre le monde meilleur et de défendre les droits humains ne seront jamais mutilés.

 »Beaucoup pensent que tout cela est utopiste. Cependant, à tous ceux-là, je répondrai tout simplement que l’homme a été capable d’une très grande imagination pour contribuer au pire de l’histoire de notre humanité. Pourquoi n’en serait-il donc pas capable pour le meilleur? Pour cela, il faut reprendre le pouvoir à l’oligarchie de l’argent roi et changer la société. Mais pour la changer, il faut aussi savoir quoi faire.

 »C’est pourquoi j’ai rejoint le PSL. Ce parti m’a tout simplement permis de concrétiser mes idées, d’extérioriser ce que je suis et de ne plus avoir peur ni du changement ni de la liberté. »

Stéphanie, étudiante, Liège

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai