Home / Social / Ecologie / C’est le système qu’on doit changer!

C’est le système qu’on doit changer!

Le changement climatique et la crise écologique ne peuvent être combattus par des efforts individuels… Les grands pollueurs, les multinationales, considèrent que leurs profits sont plus importants que notre avenir. Cela ressort clairement des rapports du GIEC, entre autres. C’est la classe capitaliste, qui contrôle ce qui est produit et de quelle façon, qui maîtrise la société dans le seul but de faire un maximum de profits. A cette fin, ils épuisent toutes les sources de richesse : les travailleurs et la nature ! Ainsi, 100 multinationales sont responsables à elles seules de 71 % des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988 !

PDF de ce tract

Le problème est trop grave pour respecter ce qui est “possible” au sein du capitalisme. Partir de ce qui est nécessaire pour la majorité de la population et les générations futures implique de nous en prendre en premier lieu à la production et pas à la consommation.

Nous exigeons des transports publics plus nombreux, meilleurs et gratuits; un secteur de l’énergie dans les mains du public; des investissements massifs pour une transition rapide vers une énergie 100% durable et un contrôle démocratique sur la technologie et la science dans le cadre d’un programme massif d’emplois verts et socialement utiles. L’humanité et la nature ne sont pas ennemis !

Notre gouvernement et les politiciens néolibéraux trouvent ces revendications irréalistes, mais uniquement parce qu’ils défendent les intérêts des multinationales et de leurs actionnaires. L’argent ne manque pas pour des investissements publics aussi massifs dans une production durable. Oxfam a calculé que 26 capitalistes à peine possèdent autant que la moitié de la population mondiale, soit 7.600 milliards de dollars ! De plus, 1.700 milliards de dollars ont été dépensés pour des armes dans le monde en 2017. Imaginez ce qui serait possible en expropriant cette classe de grands propriétaires et en utilisant toute cette richesse pour le bien de l’humanité et de la planète!

Les Etudiants de Gauche Actifs défendent une société où la majorité de la population contrôle et gère les secteurs les plus importants de l’économie, de la science et de la technologie, mais aussi des ressources naturelles. C’est ainsi que les moyens de production pourraient être utilisés pour des priorités sociales et environnementales. Cela permettrait une approche plus planifiée de l’utilisation des ressources disponibles, en tenant compte des besoins de l’être humain et de la planète. Une telle planification démocratique fait partie de ce que nous appelons une société socialiste.

Les grèves de jeunes se sont étendues à au moins 270 villes en Australie, en Allemagne, en Suède, aux Etats-Unis, en Belgique, etc. Elles ont remis le sujet à l’ordre du jour. Imaginez si nous pouvions prolonger ces grèves, et non plus seulement en tant que jeunes, mais en tant que travailleurs, et mettre un terme à cette société capitaliste !

L’histoire montre que la lutte de la classe des travailleurs est cruciale pour parvenir à un changement social majeur. Ce ne sont pas les capitalistes, mais les travailleurs qui font tourner l’économie. C’est avec cette lutte que nous avons arraché nos conquêtes économiques et sociales. C’est pourquoi les Etudiants de Gauche Actifs recherchent le soutien actif et la coopération du mouvement des travailleurs et que nous les appelons à lutter ensemble pour une société socialiste démocratique !

 

Rejoignez les Etudiants de Gauche Actifs !

Il est urgent de changer les choses ! La stratégie de compromis et de solutions individuelles est insuffisante pour parvenir à cela. Le capitalisme – un système qui ne fonctionne qu’en faveur d’un petit groupe d’ultra-riches qui parasitent le travail des travailleurs – n’a à nous offrir que crise écologique, économique et sociale. Une autre société est nécessaire. La mobilisation croissante des jeunes mais aussi leur action conjointe avec les travailleurs sont cruciaux.

Pour lutter efficacement, il faut chercher les causes du problème et en dégager des solutions… D’où provient la crise et qu’est-ce qui peut changer les choses ? Greta Thunberg, la jeune fille qui a déclenché ce mouvement mondial de la jeunesse à partir de la Suède, dit que “certaines personnes, certaines entreprises et certains décideurs politiques en particulier, savent très bien quelles valeurs et richesses inestimables ils sacrifient pour faire des profits inimaginables”.

Dès les premiers jours du capitalisme, la résistance s’est organisée contre l’exploitation qui accompagne ce système. Tous les droits politiques et économiques existants (droits de vote, pensions, accès à l’éducation, etc.) ont été arrachés par la lutte de classe, la lutte entre le travail et le capital, ou entre les exploiteurs et les exploités. EGA s’appuie sur cette tradition et cette histoire de lutte contre la guerre, l’inégalité, la misère et l’oppression et veut en tirer des leçons. La lutte contre la destruction de notre planète fait partie de cette lutte des classes.

Les Etudiants de Gauche Actifs (EGA, Actief Linkse Studenten en Flandre) est l’organisation de jeunesse du Parti Socialiste de Lutte. Nous luttons pour une alternative socialiste démocratique. Cela n’a rien à voir avec le stalinisme ou avec la social-démocratie du PS et du sp.a. Cela signifie qu’il faut lutter contre le capitalisme et qu’il faut au contraire une société où ceux qui font tourner l’économie (les travailleurs) sont aussi ceux qui la contrôlent et planifient démocratiquement son fonctionnement. De cette façon, les ressources peuvent être utilisées dans l’intérêt de tous les jeunes, des travailleurs et de la planète.

Joignez-vous à nous et aidez-nous à construire une telle société !

Print Friendly, PDF & Email