Home / International / Amérique du Nord / Mc Do – Première grève nationale contre le harcèlement sexuel

Mc Do – Première grève nationale contre le harcèlement sexuel

Agressions sexuelles, harcèlements sur les lieux de travail : les attitudes sexistes sont courantes, c’est aussi le cas chez McDonald’s. Dans cette entreprise, comme souvent, les plaintes ne sont pas prises au sérieux par la direction ni par l’agence fédérale chargée de promouvoir l’égalité dans le monde du travail (EEOC). Au final, elles ne reçoivent aucune réponse des différentes instances officielles. Mais les travailleuses de McDo aux États-Unis ont pris les devants en organisant une grève, une première !

Par Brune (Bruxelles)

L’action s’est déroulée pendant l’heure du déjeuner, dans 10 villes simultanément, avec les employées femmes et hommes. C’est sans précédent dans ce secteur déjà très précaire où le salaire minimum ne dépasse généralement pas les 8$ de l’heure et où les droits syndicaux sont parfois inexistants.

Le recours à la grève comme méthode de lutte met en avant le rôle économique central joué par les femmes dans l’entreprise. Elles ne sont ainsi plus invisibles et revendiquent des conditions de travail décentes et en sécurité pour l’ensemble du personnel.

En Belgique aussi, les femmes sont surreprésentées dans les secteurs les plus précaires. Elles ne peuvent échapper à une situation de violence aussi ‘‘facilement’’ de peur de perdre leur emploi. Selon une enquête réalisée en 2016, 40 % des femmes de l’industrie de la restauration rapide aux États-Unis ont subi des agressions sexistes au travail.

La grande majorité des femmes ne dispose pas de la même audience publique que les actrices de Hollywood pour lutter contre le harcèlement sexuel. Les travailleuses ont besoin d’un syndicat fort prêt à les soutenir lors du dépôt de plainte et pour lutter contre le harcèlement. Bien avant #MeToo, le soutien du syndicat a été déterminant pour que Nafissatou Diallo soit en mesure de dénoncer son agression par Dominique Strauss Kahn. Des campagnes de syndicalisation des femmes sont essentielles pour construire un mouvement fort et uni, surtout dans les secteurs précaires où elles sont majoritaires.

Print Friendly, PDF & Email