Etudiants-Travailleurs – Solidarité avec les travailleurs d’ArcelorMittal !

Ces derniers mois, des révoltes de masse de la jeunesse se sont développées dans divers pays, contre l’avenir de chômage et de précarité que nous réserve ce système en crise. Ce 15 octobre encore, nous avons été des centaines de milliers à occuper les places et les rues de près de 1.000 villes à travers le monde (dans près d’une centaine de pays) contre l’austérité et pour nous opposer à la dictature des patrons et des banquiers. A Bruxelles, nous étions près de 10.000.

Tract des Etudiants de Gauche Actifs

Nous voyons maintenant une illustration concrète de cette dictature du profit : 1.000 emplois sont directement menacés avec l’annonce de la fermeture de la phase à chaud liégeoise, et bien plus indirectement. Devons-nous laisser cette logique déterminer notre avenir ?

A Seraing, le chômage frappe déjà 35% des jeunes. Sous prétexte de sauver l’emploi, les travailleurs ont accepté une grande flexibilité de travail (charge de travail, horaires,…) ainsi qu’un gel de leurs salaires en 2009. Mais, au final, la seule chose qui a été préservée, ce sont les bénéfices d’ArcelorMittal.

En 2010, ArcelorMittal Belgium a réalisé un bénéfice de 59 millions d’euros. Sur cela, la multinationale a payé… 42.000 euros d’impôts seulement à la collectivité ! ArcelorMittal Liège Upstream, dont c’est la fermeture prochaine qui vient d’être annoncée, a réalisé en 2010 un bénéfice de 35 millions d’euros à elle seule et a payé… 936 euros d’impôts ! Tous les cadeaux fiscaux qui permettent légalement une imposition aussi absurde ont creusé la dette de l’Etat avec l’argumentation qu’il s’agissait de la seule façon de sauver l’emploi. En en voit le résultat…

Mercredi prochain, les syndicats appellent à une manifestation contre cette fermeture et à la solidarité. La FGTB appelle aussi à la nationalisation de la phase à chaud, une option que rejettent ces mêmes politiciens qui ont racheté Dexia pour sauver les profits des spéculateurs.

Nous, les jeunes, avons tout intérêt à les soutenir et à être là : ce combat ne concerne pas que leur avenir, mais aussi le nôtre. Le front commun prévoit que ce rassemblement ne sera que le début d’une longue lutte. Avec quel plan d’action ? Les travailleurs vont-ils occuper leur usine, comme toutes ces places occupées ces derniers mois à travers le monde pour contester la même logique de profit ?

Une chose est toutefois certaine : en étant tous ensemble impliqués dans ce combat, en démontrant en pratique notre solidarité, nous ne pouvons que renforcer la lutte.

Manifestation à l’appel du front commun syndical CSC-FGTB ce mercredi 26 octobre, à 10h, place communale à Seraing, devant l’Hôtel de ville.


EGA lutte contre le capitalisme, un système basé sur la course aux profits d’une petite élite. EGA est présent dans les écoles, les unifs et hautes écoles et fait partie d’une organisation de jeunes présente dans plus de 40 pays, ISR (International Socialist Résistance). Rejoins-nous !

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai