Home / Jeunes / Contre le racisme / Gand. Mobilisation énergique contre l’extrême droite

Gand. Mobilisation énergique contre l’extrême droite

La manifestation qui a eu lieu hier à Gand contre Schild & Vrienden a très clairement illustré que les antifascistes regroupent plus que ce que l’extrême droite peut faire. Cette manifestation a été très dynamique, avec beaucoup d’étudiants, y compris issus du secondaire militants, et des syndicalistes. Le cortège qui les a réunis comprenait au moins un millier de personnes. En chemin, des groupes de manifestants se sont joints à eux, d’autres sont partis en cours de route pour leurs cours ou leur travail. La manifestation a été caractérisée par le bel enthousiasme de se rassembler pour mener ensemble une action contre l’extrême droite.

Driss Van Langenhove, le « patron » autoproclamé de Schild & Vrienden, est maintenant autorisé à terminer son mémoire de maîtrise à l’UGent et il fait appel aux tribunaux pour récupérer son mandat au conseil d’administration de l’université. Plusieurs autres membres de Schild & Vrienden sont également toujours actifs à l’UGent. Entrer en action et en résistance est donc plus que nécessaire. Une mobilisation sérieuse offre la possibilité de parvenir à isoler l’extrême droite et à la repousser dans la défensive. Cela permet de rendre leur position intenable et d’accroître la pression sur les institutions pour qu’elles ne tolèrent pas l’extrême droite.

Beaucoup d’étudiants étaient présents à cette manifestation, mais aussi beaucoup de membres du personnel de l’Ugent et d’étudiants du secondaire. Cette présence syndicale est cruciale : l’extrême droite vise à s’en prendre aux travailleurs et à leur résistance sociale contre la politique d’austérité. L’ACOD UGent (la délégation syndicale CGSP à l’université) a adopté une position sans équivoque et s’est activement mobilisée pour cette manifestation. Des militants syndicaux d’autres secteurs ont également rejoint la mobilisation. Les groupes d’étudiants du secondaire se sont également distingués : ces derniers jours, des groupes d’action ont été mis sur pied dans diverses écoles et ils ont organisé leur sortie des écoles pour rejoindre ensemble la manifestation, une action importante pour toutes les autres à venir.

Quelles sont les prochaines étapes de la lutte ? La manifestation a été suivie d’une réunion au Vooruit où l’initiative d’une pétition a été présentée et discutée. Une nouvelle date d’action a également été avancée : le 10 octobre prochain. Pour que l’énergie et l’enthousiasme de cette manifestation ne disparaissent pas tout simplement, nous devons nous organiser. Les comités d’action dans les écoles et parmi les étudiants peuvent jouer un rôle majeur à cet égard : ils assurent la participation et offrent l’occasion de discuter des actions, de la manière de les organiser, sur base de quel programme contre l’extrême droite et la société qui lui permet d’existe, etc. De tels phénomènes ne peuvent être compris qu’en les intégrant dans leur contexte social : celui d’un système capitaliste caractérisé par les inégalités, ce qui offre un espace pour des divisions artificielles et des tensions. La meilleure manière de combattre le racisme et la haine est de lutter pour un programme qui offre à chacun l’assurance de bénéficier d’un bon emploi avec un bon salaire et de bonnes conditions de travail, un enseignement gratuit et de qualité, de bons services publics,…. Rejoignez-nous nous pour mobiliser davantage contre Schild & Vrienden, mais aussi contre la politique antisociale sur base de laquelle ce groupe est capable de se développer.

Student Walk Out tegen Schild & Vrienden // Foto's door Liesbeth

Print Friendly, PDF & Email