25/02 « Human wave for solidarity and humanity »

Solidarite? avec tous les migrants ! 25 février, 14h, Parc Maximilien à Bruxelles

Apre?s la politique de ‘opkuisen’ (nettoyage) du gouvernement dans le parc Maximilien et le renvoi de re?fugie?s au Soudan malgre? le risque de torture, le gouvernement fe?de?ral souhaite a? pre?sent le?galiser les rafles a? domicile, y compris chez les citoyen.ne.s qui he?bergent les migrants pour e?viter qu’elles/ils ne doivent dormir dehors. Il s’agit la? d’une attaque envers nos valeurs fondamentales mais aussi envers le travail formidable des citoyens he?bergeurs re?unis au sein de la Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés du Parc Maximilien.

Le gouvernement tente de diviser les gens en criminalisant les personnes qui fuient les guerres, la re?pression, la mise?re, le racisme, le sexisme, l’homophobie, la trans-phobie, les conse?quences du changement climatique … en les pre?sentant comme une menace terroriste ou une menace pour la se?curite? sociale. Alors que le « cou?t » des re?fugie?s ne repre?sente pourtant que 0.2 % du budget de la se?curite? sociale, nous pensons qu’il ne s’agit la? que d’une e?nie?me tentative de creuser un peu plus le clivage entre les de?fenseurs d’un accueil humain et les repre?sentants d’une politique migratoire ferme ou ferme?e.

Le 13 janvier, nous e?tions de?ja? 8.000 dans les rues pour re?clamer la de?mission de Theo Francken et de?noncer les expulsions de soudanais (victimes de torture a? leur retour).

Dimanche 21 janvier, en a? peine 2 jours, nous e?tions plus de 3000 a? former une chai?ne “humaine mais ferme” pour nous opposer a? une grande ope?ration policie?re. La police n’a pas approche? les lieux et nous avons prouve? que la mobilisation des citoyen.ne.s (avec ou sans-papiers) est plus forte.

Pour toutes ces raisons nous allons une nouvelle fois nous exprimer et manifester notre cole?re contre la politique du gouvernement qui traite les migrants comme des criminels et menace les droits fondamentaux de tous !

Le dimanche 25 fe?vrier a? 14h00 au PARC MAXIMILIEN, soyons encore plus nombreux !

Nous re?clamons :

? La solidarite? n’est pas un crime : non au projet de loi permettant les rafles a? domicile chez les citoyens solidaires ;
? On ne quitte pas son pays, sa famille et ses proches par plaisir : les causes des migrations force?es doivent e?tre prises en main et les personnes fuyant la guerre, la mise?re, le re?chauffement climatique et la re?pression doivent pouvoir e?tre accueillies et prote?ge?es.
? Stop aux “torture deals” : respect de l’article 3 de la Convention européenne des droits humains qui interdit l’expulsion d’une personne vers un Etat où elle risque d’être soumise à la torture et donc de cesser immédiatement le renvoi des migrants vers des pays où le risque est manifeste comme le Soudan ;
? Régularisation des sans-papiers et de leurs droits, e?gaux pour toutes et tous afin e?galement d’e?viter le dumping social et un soutien aux revendications de la Coordination des sans-papiers de Belgique !
? Safe passage : l’ouverture de couloirs humanitaires permettant aux re?fugie?s de venir en Europe de manie?re su?re et le?gale ;
? De?mission de Francken et de la politique migratoire qu’il repre?sente : on ne la?che rien !

>> Evénement Facebook

Signataires

– Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés
– MRAX
– Coordination des sans-papiers de Belgique
– Groupe montois de soutien aux sans-papiers
– CODE ROUGE
– Acteurs des temps présents
– Bruxelles Laïque
– Tout Autre Chose
– Hart boven Hard
– Jeunes anticapitalistes (JAC)
– CRER
– Vriendschap zonder grenzen / Amitiés sans frontières
– Gauche anticapitaliste / SAP antikapitalisten
– CNCD
– Riposte.cte
– École en colère
– Indignez-Vous.be
– Occupy Brussels Belgium
– La Marche des Migrants de La Région du Centre
– Maison du Peuple d’Europe
– CIRÉ-asbl
– Réseau ADES
– Mouvement ouvrier chretien (MOC)
– Comac
– JOC Bruxelles
– Jeunes FGTB
– Mouvement des Jeunes Socialistes
– Collectif féministe Kahina
– Niemand is illegaal
– Etudiants de Gauche Actifs
– Campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité)

Partager : Imprimer :