Home / International / Amérique du Nord / La neutralité du net abrogée aux Etats-Unis

La neutralité du net abrogée aux Etats-Unis

Le 14 décembre 2017, la Federal Communications Commission (FCC, le régulateur des communications) a voté d’accorder aux fournisseurs d’accès Internet (FAI), tels que Comcast et Verizon, le pouvoir de donner un traitement préférentiel aux producteurs de contenu web de leur choix. En vertu de la réglementation actuelle garantissant la neutralité du net, Comcast ne peut pas offrir de vitesse plus rapide aux propriétaires de sites pour un prix déterminé, par exemple, mais cette politique d’égalité d’accès pourrait changer sans la neutralité du net.

Les attaques précédentes contre la neutralité du net sous l’administration Obama ont été bloquées sous l’effet d’un outrage de masse. Mais la FCC sous Ajit Pai – un président nommé Obama et appointé par Trump – fait pression pour revenir sur cette réglementation. Placer plus de contrôle entre les mains des fournisseurs d’accès Internet privés représente une menace pour la disponibilité de l’information sur internet.

Qu’est ce que la neutralité du net ?

Selon la politique de neutralité du net, les «tuyaux» par lesquels passent les flux de données contrôlés par les FAI sont les mêmes pour tous, aucun contenu n’est considéré comme «prioritaire». La FCC est favorable au changement de la définition des entreprises comme Comcast, ce qui leur donnerait le pouvoir d’offrir une « voie rapide » à certains sites et donc de créer un internet à deux vitesses.

Avec l’abrogation de la neutralité du net, il sera légal pour Comcast d’offrir un streaming de meilleure qualité aux producteurs de contenu, comme Netflix ou Fox News, qui pourraient payer plus cher pour l’option la plus rapide, sans consultation du consommateur ou du public. Cette restriction porterait atteinte à la libre circulation de l’information sur les sites informels et non corporatifs, tels que les blogs et les sites d’information indépendants. Dans des cas extrêmes, l’abrogation de la neutralité du net pourrait entraîner une censure pure et simple de certains types de contenu.

Aucune confiance envers les « alliés » capitalistes !

Les entreprises qui s’attaquent à la neutralité du net, comme Verizon, CenturyLink et Comcast, se spécialisent dans les câbles physiques qui composent les réseaux à large bande Internet et en tirent profit. Ils profiteraient grandement du fait qu’on leur permette de marchandiser l’accès à ce câble et d’en supprimer du contenu. Ces réseaux doivent être un service d’utilité publique : nous les avons construits, nous les avons payés et nous devrions les contrôler. Cependant, d’autres grandes entreprises défendent ouvertement la neutralité du net, comme Google, Facebook et Netflix. Certaines de ces entreprises se sont même engagées dans le « militantisme » en organisant une « Journée d’action » en ligne en juillet dernier.

Leur position n’a pas grand-chose à voir avec un soutien altruiste à la démocratisation de l’information et bien tout à voir avec le fait que, en tant que producteurs de contenu et moteurs de recherche, leurs profits et leur liberté sont menacés par l’abrogation de la neutralité du net. Ils ne devraient pas être considérés comme des alliés dans la lutte pour le contrôle démocratique de nos systèmes de partage de l’information.

Google a récemment été critiqué pour avoir ajusté son algorithme de recherche contre les sites de gauche dans le cadre d’une campagne contre les « fake news ». Et les sites de streaming vidéo pro-net neutres comme Hulu et YouTube ont migré du contenu précédemment gratuit vers des services payants comme Hulu Plus et YouTube Red. Ces entreprises se battront pour disposer de LEUR liberté de contrôler les informations. Et d’en tirer profit. Nous ne devons pas permettre aux monopoles privés de contrôler notre accès à l’information.

Défendons la neutralité du net !

Ces attaques de la FCC doivent cesser. L’abrogation des règles de neutralité du net constitue une menace inacceptable pour la libre communication et pour un service public vital. Mais la lutte doit aller plus loin pour empêcher les câblodistributeurs de continuer à mettre pression su la neutralité du net. Comment pouvons-nous nous attendre à ce que Comcast abandonne sa lutte pour ses propres profits?

Tant que la transmission à haut débit restera entre les mains de l’industrie privée, la lutte pour défendre la neutralité du net et l’accès universel au haut débit continuera d’être une lutte acharnée contre les puissants intérêts du profit capitaliste. Pour vraiment remporter cette bataille et garder l’Internet accessible à tous, nous devons construire un mouvement qui relie les travailleurs et travailleuses de tout le secteur des communications, les syndicalistes ainsi que les électriciens. Nous devrions nous battre pour une transmission à haut débit municipale et nationale, propriété de la collectivité, pour offrir des services Internet en tant que service public à toutes les villes des États-Unis, sans que la soif de profit ne vienne s’en mêler.

Print Friendly, PDF & Email