PROTESTEZ contre la répression au Kazakhstan

Appel aux lettres de solidarité et à l’action, ce lundi 28 mars à 10h30 à l’ambassade du Kazakhstan, 30 Avenue Van Bever, 1180 Uccle


De nombreuses arrestations et 15 jours d’emprisonnement pour Esenbek Ukteshbaev après une manifestation de l’opposition à Astana

Partout au Kazakhstan, les protestations contre les élections présidentielles non-démocratiques d’avril prennent de l’ampleur. Aucun véritable candidat alternatif à l’actuel président Nursultan Nazarbayev ne pourra participer. Malgré de nombreuses restrictions pour se déplacer, des centaines de militants de la campagne "pas touche au logement du peuple", membre de la campagne Kazakhstan 2012, ont réussi à atteindre le centre d’Astana, la capitale administrative du pays. Ils voulaient mettre en garde l’actuel président et dictateur Nazarbayev contre un scénario similaire à celui de la Tunisie et de l’Egypte. Ils revendiquaient des logements décents et une réduction des intérêts sur les emprunts.

Des centaines de policiers et de soldats les attendaient. Une délégation de 5 personnes a été embarquée "pour négocier", mais aucun représentant, ni du gouvernement, ni de l’administration, ne s’est présenté. Lorsqu’ils ont quitté le bâtiment, ils ont organisé un meeting de protestation dirigé par Yesenbek Ukteshbaev, le président de la fédération des syndicats indépendants. Les manifestants ont appelé au boycott des élections. A la fin du meeting, ils ont sortis leurs banderoles et se sont dirigés vers la rue principale. 500 mètres plus loin à peine, ils se sont fait attaquer par la police anti-émeute.

Les manifestants ont dû se coucher sur le sol et ont été battus. Certains ont dû être hospitalisés. Trois bus ont étés remplis de personnes arrêtées, sept d’entre elles (dont Yesenbek Ukteshbaev) ont été trainées devant le juge et, sans avoir droit à un avocat, ont été condamnées à 15 jours de prison fermes. Les autres ont étés conduits loin à l’extérieur de la ville et relâchés.

Envoyez vos lettres de protestation aux adresses suivantes (voir la lettre type en annexe en anglais – complétez simplement avec votre nom et éventuellement vos fonctions de responsabilités avant d’envoyer)

Lettre de protestation type

To: Head of the Supreme Court of Kazakhstan – Alina Bulatovna Rakhimbekova

Email: Rahimbekova@supcourt.kz

with copies to: Kulumbetova@supcourt.kz and pressa@supcourt.kz

Foreign Ministry of the Republic of Kazakhstan

Email: mid@mid.kz

Kazakhstan embassy in Brussels

Email: embassykaz@gmail.com

Veuillez envoyer une copie à Robert.cwi@gmail.com et à ainur1917@gmail.com

Info: Eric@socialisme.be ou 0478/496160


Dear representatives of the Kazakhstan state,

I hereby wish to protest at the treatment of opposition activists in Astana today on march 15th.

When hundreds of people were engaged in a peaceful protest in the capital city, Astana, expressing their opinions about the elections taking place next month, they were brutally attacked by riot police. Many were beaten and injured. Bus-loads were arrested and ‘deported’ from the city, unable to catch trains back to their homes.

Seven leaders of the movement ‘Kazakhstan 2012’, the Independent Trade Union movement and the campaign ‘Leave the people their homes’, who oppose the rushed elections as totally undemocratic, were hurried into court with no chance of legal representation and condemned to two weeks imprisonment. This is a disgrace for a country claiming to be democratic. It proves yet again that the Nazarbayev regime behaves like a police state.

I agree with the demand to immediately release the arrested and to drop all charges against them.

Yours sincerely,

Nom et prénom, et éventuellement fonction syndicale, au sein d’un parti,…

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste