Home / Syndical / CSC / La CSC et la démocratie interne: 55% des militants ont voté CONTRE l’AIP

La CSC et la démocratie interne: 55% des militants ont voté CONTRE l’AIP

Lors de l’assemblée générale de la CSC, le 1er février 2011, la projet d’Accord Interprofessionnel a été approuvé à une majorité de 67,9 %, après “avoir consulté chaque centrale”. Qu’est ce que ça veut dire en réalité? Nous avons traduit ici un article consacré à ce vote et publié sur le blog d’un militant de la LBC, la CNE flamande.

Je ne sais pas comment cela s’est passé dans les autres centrales, mais dans la centrale de Louvain, cette consultation a été constituée d’une réunion ouverte où l’AIP a été expliqué avec une présentation Powerpoint, ce qui a été suivi d’une réunion de la direction de la centrale à huis clos, qui y a voté. Le powerpoint présentait l’AIP de la façon la plus positive possible. La conclusion du Powerpoint avait pour titre “Les concéquences s’il n’y a pas d’accord”. Qui vote contre est pour l’abolition de l’index et la consultation sociale, c’est cela qui semblait être le fond du message. Après cette présentation assez subjective, il n’y avait pas de possibilité de discuter ou voter. Seuls les membres de la direction ont voté. Des 31 membres de la direction présents, 18 ont voté pour, 13 contre, donc 58% pour et 42% contre. La centrale de Louvain a eu 4 votes, et ils ont traduit les résultats du vote interne en 3 votes pour et 1 vote contre: 58% ont donc été interprétés comme 75%.

De plus, toutes les centrales n’ont pas informé leur base. Comme d’habitude, la CSC Services Publics et les centrales de l’enseignement considèrent que l’AIP et la question ouvriers-employés ne les concerne pas (ils “oublient” qu’ils représentent eux-mêmes pas mal de contractuels). Ces centrales ont donc voté pour sans la moindre consultation de la base.

D’autres centrales ont eu des consultations, à nouveau sur base d’une présentation fort connotée. Après le vote interne, les centrales de la CSC ont voté en bloc, avec le principe “the winner takes it all”, le gagnant emporte le tout. L’effect cumulatif de ces deux manipulations de vote (des votes en bloc contre des votes proportionels, et donner un vote aux centrales qui n’ont pas consulté leur base) a fait que, dans ce cas et selon mes calcules, une minorité de 44,6% a été transformée en une majorité de 64,3%.

Voici les chiffres que j’ai pu retrouver pour les différentes centrales

Conclusion: la CSC a apporouvé la proposition d’AIP avec 44,6 % pour et 55,4 % contre. Luc Cortebeek, le président de la CSC, a très bien arrangé les choses pour le patronat. Et dire après cela avec une expression sincère qu’il est positivement surpris pas le grand soutien pour l’AIP! Et affirmer que l’AIP a été “mesuré, pesé et voulu” par la base!

Les militants combattifs et la démocratie interne sont de nouveau mis sur le côté. Si on laisse passé cela, la direction générale va poursuivre cette politique, va nous tromper à nouveau et va continuer à saboter la lutte syndicale. Il est temps d’avoir un syndicat où la base décide!!

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply