Socialisme 2005: Un beau succès

Le MAS/LSP a organisé à Bruxelles, les 2 et 3 avril, un week-end de débats, de discussions et de formations politiques. Ce week-end a rassemblé 135 militants et sympathisants. Les thèmes de discussion, en assemblée générale ou en ateliers, ont porté sur le capitalisme, les privatisations, le sexisme, la directive Bolkestein, l’enseignement, marxisme, des luttes de classes à travers l’histoire, etc.

Julie Demulder

Nous avons également discuté des luttes dans le secteur du non-marchand: pour des soins de santé de qualité et de meilleures conditions de travail, pour la réduction du temps de travail avec embauche compensatoire et pour une hausse des salaires dans le secteur. Les discussions ont aussi porté sur la stratégie et les tactiques d’actions pour combattre le capitalisme.

Cette année, nous avons égale-ment accueilli des camarades d’organisations soeurs du MAS/LSP. Marc Treude, conseiller communal à Aix-La-Chapelle, et militant syndical, a fait un rapport sur les actions menées en Allemagne pour s’opposer à l’offensive du patronat contre les travailleurs, notamment, le passage de 35 à 40 heures de travail par semaine sans augmentation de salaire.

Un camarade du United Socialist Party (USP), du Sri Lanka, a pris la parole pour évoquer la situation sociale sur place après le tsunami, qui a fait 40.000 morts au Sri Lanka et un nombre considérable de sinistrés. Les autorités locales ne versent aux sinistrés que des sommes dérisoires pour indemniser les familles des morts et des disparus et pour reconstruire l’habitat. Des dons considérables ont pourtant été récoltés à l’échelle mondiale pour secourir les victimes du tsunami! Les Etats-Unis, de leur côté, ont pris comme prétexte l’aide aux sinistrés pour déployer leur flotte militaire dans l’Océan indien. Pendant ce temps, les camarades de l’USP aident de toutes leurs forces les sinistrés:125 familles ont pu ainsi être sauvées. Dans cette tragédie, l’USP a perdu 88 sympathisants et 22 militants. Le Comité pour une Internationale Ouvrière a organisé une campagne de soutien aux camarades du Sri Lanka. Notre lutte est internationale et le gouvernement n’a aucun intérêt à aider la population.

Pendant ce week-end fructueux, 8 camarades ont décidé de rejoin-dre le MAS/LSP. Un appel financier pour soutenir les prochaines activités a été lancé: nous avons récolté 2.600 euros.

J’ai récemment adhéré au MAS/LSP. Ce week-end m’a beaucoup appris: les exposés, les discussions, et aussi l’expérience pratique de beaucoup de camarades. On sort de là, plus déterminé que jamais, à lutter contre les privatisations et à renverser le capitalisme, un système qui n’a pas toujours existé et qui n’existera pas toujours.

Partager : Imprimer :