Répression contre des activistes étudiants en Israël. Appel urgent à la solidarité.

Des membres de Maavak Socialisti (notre organisation soeur en Israël) et d’autres étudiants de l’ Université de Jérusalem sont confrontés à une énorme répression parce qu’ils veulent participer aux élections pour la direction du syndicat étudiant.

Les services de sécurité de l’université se sont chargés d’ empêcher qu’ un nombre de nos meetings n’aient lieu, nos tracts ont été confisqués et toutes les affiches ont été arrachées. Dans la pratique, cela signifie que seules les organisations étudiantes des partis du gouvernement peuvent avoir une activité politique à l’ Université.

La liste "front social des étudiants" comprend des étudiants israéliens et palestiniens qui s’opposent à la direction droitière actuelle du syndicat étudiant. Un membre qui travaille sur le campus, dans un job etudiant a été licencié et ils ont refusé à un étudiant palestinien de la liste d’obtenir du temps supplémentaire pour son étude d’une deuxième langue, l’hébreu.

Ceci est clairement une attaque sur le droit de s’organiser et également une manière pour intimider des étudiants palestiniens et d’ autres afin de les empêcher d’ être politiquement actifs contre la direction actuelle

La campagne de nos camarades, avec laquelle ils mettent en avant la question du salaire des dirigeants actuels du syndicat, constitue apparemment une menace pour la manière dont la direction veut organiser le syndicat étudiant. La campagne reçoit une très bonne réaction sur le campus et jouit du soutien massif des étudiants.

Nous appelons donc à protester contre la répression et pour le droit des étudiants de s’organiser . Envoyez des mails de protestation (anglophone) au recteur de l’ Université de Jérusalem : hannah@cc.huji.ac.il. Envoyez nous aussi une copie (via info@socialisme.be) pour que nous puissions avoir, sur le plan international, une vue globale.

Partager : Imprimer :