Bruxelles: Non à l’interdiction et à l’imposition du port du voile

Ce samedi après midi, un millier de personnes se sont rassemblées à l’appel du Mouvement pour les Droits Fondamentaux (MDF), pour que la liberté de porter le voile reste d’actualité, notamment dans les écoles. Ce droit est en péril à cause de la politique actuelle qui consiste à diviser encore plus les travailleurs sur le thème du racisme et de la discrimination, pour nous faire plus facilement payer la crise. L’interdiction du port du voile est une véritable attaque contre la communauté musulmane et prend en otage les femmes de cette communauté en leur interdisant l’accès aux écoles et aux universités. Une grande majorité de femmes constituait le corps de la manifestation, dont une grande majorité de femmes musulmanes.

Rapport de Vincent (Bruxelles), photos de Boris

Des slogans tels que «pas d’obligation, pas d’interdiction» ou encore «l’enseignement gratuit, démocratique et de qualité pour tous» on été criés lors de la manifestation. Ces slogans montrent l’intention de s’intégrer dans une optique d’égalité et de liberté mais aussi de défendre le droit d’accéder à un enseignement de qualité. Ces revendications, nous les portons aussi dans nos campagnes pour les droits des femmes ou pour le refinancement de l’enseignement.

Dans le passé, nous avons eu un conflit avec le MDF qui avait interdit aux organisations d’être présentes avec leurs drapeaux à l’occxasion du premier rassemblement. Aujourd’hui, nous n’avons eu que des remarques positives concernant notre présence à cette manifestation en tant que parti.

Avec les jeunes du PSL, nous avons pris contact avec les Jeunes-FGTB et la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) pour organiser une marche des jeunes pour l’emploi et contre le racisme à Bruxelles. Chaque personne qui le souhaite, tant les individus que les organisations, sont les bienvenus dans l’organisation de cette campagne.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste