Liberté d’expression à Hasselt ? La campagne Blokbuster réprimée au Pukkelpop !

Ce jeudi, la campagne antifasciste Blokbuster (Résistance Internationale du côté francophone) était présente au festival Pukkelpop avec des autocollants et des tracts antiracistes. Les réactions des festivaliers étaient extrêmement positives, comme cela avait déjà été le cas pour des campagnes similaires à Dour ou encore aux Ardentes. Mais après une demi-heure, les organisateurs du Pukkelpop et la police locale nous ont fait savoir que nous serions arrêtés en cas de poursuite de notre campagne. Le droit de mener des campagnes politiques sur la voie publique a pourtant déjà été confirmé plusieurs fois, entre autres par le Conseil d’État.

Communiqué de presse de Blokbuster

Malgré différentes demandes de notre part, nous n’avons pas obtenu de stand au Pukkelpop, on nous a même répondu qu’il n’y en aurait aucun cette année. D’autres organisations telles que les Magasins du Monde et la FGTB-Jeunes ont toutefois bien obtenu un stand au camping du festival. La campagne antiraciste Blokbuster est-elle considérée comme indésirable parce qu’elle ose faire le lien entre la croissance de l’extrême-droite et la politique des partis traditionnels?

Cette violation du droit à la libre expression se fait en marge d’un festival organisé par un parlementaire du SP.a (Chokri Mahasinne), dans une ville dirigée par le SP.a. Une coïncidence?

Nous nous opposons bien entendu à cet arbitraire et voulons lutter pour le droit de diffuser notre opinion. Ce samedi, nous mènerons à nouveau campagne dans le voisinage du Pukkelpop. Si les organisateurs souhaitent s’exprimer contre Blokbuster, nous nous laisserons arrêter. Nous mènerons alors campagne pour le droit à la libre expression à côté d’une procédure juridique.

Blokbuster et Résistance Internationale

Blokbuster est une campagne antiraciste qui mène depuis déjà plusieurs années, et de façon conséquente, le combat contre le racisme et l’extrême-droite. Son pendant francophone est Résistance Internationale. Cette campagne a différents terrains d’actions tant nationalement qu’internationalement. Nous organisons des actions de protestation contre le Vlaams Belang, le Front National et leurs alliés, nous réagissons contre la violence néo-fasciste et témoignons notre solidarité avec des actions internationales. L’an dernier, nous avons ainsi participé avec une septentaine de jeunes belges à un bloccage antifasciste à Cologne contre le congrès européen anti-islam européen, auquel le Vlaams Belang avait notamment participé.

Nous mobilisons pour des actions et des campagnes non-violentes. A d’innombrables festivals, nous diffusons nos autocollants et nos tracts parmi les participants et demandons une contribution libre pour financer nos actions. Grâce à cela, nous pouvons organiser des actions en étant indépendant des subventions, des entreprises,…. Avec de telles campagnes, nous pouvons aussi élargir notre soutien parmi les jeunes.

Nous avons à nouveau voulu mener campagne au camping du Pukkelpop, tout comme les années précédentes et tout comme à d’innombrables autres festivals. Nous avons fait plusieurs demandes, mais il nous a été répondu que plus aucun stand n’était dorénavant admis. C’est regrettable, car il ne s’agit pas seulement que de musique et de commerce à un festival, il y a aussi une fonction sociale plus large. Si un grand groupe de jeunes se réunit, cela offre la possibilité d’aborder des thèmes sociaux, et la campagne Blokbuster a très certainement sa place dans ce cadre.

Partager : Imprimer :