Action de protestation contre la répression des occupants de l’agence Thomas Cook à Dublin

Ce mardi après-midi des militants du PSL ont mené une petite action devant l’un des bureaux de l’agence touristique « Thomas Cook » rue de Brouckère, en solidarité avec les travailleurs irlandais qui se sont faits déloger par les forces anti-émeutes ce matin à Dublin alors qu’ils menaient une occupation de leur agence depuis samedi pour protester contre leurs licenciements.

Nos tracts et nos affiches mentionnaient entre autres les profits et les bonus plantureux accaparés par la direction de Thomas Cook comparés aux cacahuètes offertes en guise de prime aux travailleurs licenciés.

La responsable du bureau, une fois informée des raisons de notre présence, s’est montrée réceptive et, par solidarité avec ses collègues irlandais, nous a laissé apposer notre stand. Nous avons collés des affiches sur la vitrine de l’agence et discuté avec la clientèle et les passants de cette rue commerçante. L’argument avancé par nos militants comme quoi « s’ils l’ont fait là-bas, ils peuvent le faire ici aussi» n’y est sans doute pas pour rien.

Plus d’une réaction des personnes que nous interpellions dans la rue attestaient de ce sentiment que personne n’est à l’abri d’une telle situation, aucun secteur n’étant épargné par la crise et son lot de licenciements et de fermetures d’entreprises. Le nombre de passants et de clients de l’agence ayant refusé le tract que nous leur tendions était en effet très peu nombreux.

Il est clair que des situations telles que ce qui se passe en Irlande se reproduiront encore. Deux passants d’origine irlandaise insistaient en particulier sur la brutalité de la crise en Irlande et affirmaient à juste titre que des plans de licenciements du même type se développent un peu partout dans le pays. L’intervention policière à Dublin et les mesures judiciaires prises à l’encontre des grévistes visent clairement à intimider et à dissuader tous ceux qui à l’avenir voudraient se lever et se battre pour défendre leurs emplois. A chaque fois que l’occasion se présentera, nous nous lèverons, nous aussi, pour défendre ces camarades et construire la solidarité internationale autour de leurs luttes.

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai