Venezuela: travailleurs en lutte – Appel à la solidarité!

Appel du "Frente de Obreros de FOGADE" pour les droits à la pension

Nous faisons appel de toute urgence à toutes les organisations syndicales et de travailleurs nationalement et internationalement pour rejoindre la campagne de solidarité avec les travailleurs de l’administration impliqués dans la lutte à FOGADE.

Socialismo Revolucionario (CIO-Venezuela)

43 travailleurs sont engagés dans une lutte pour de justes revendications concernant leurs pensions que les autorités de l’État leur ont refusées. Les autorités de FOGADE utilisent chaque manœuvre bureaucratique et administrative possible pour éviter de donner suite à leurs revendications et violent les droits de ces travailleurs, légalement sous la Ley Orgánica del Trabajo – un code du travail reconnu. Nous avons envoyé lettres sur lettres au ministère du travail en dénonçant les actes de la direction, mais nous n’avons reçu aucune réponse.

Deux cas concrets illustrent parfaitement ce pour quoi nous luttons. Le premier est celui d’Ervigio Herrera, qui a plus de 60 ans et a une santé très faible. Elle vient juste de surmonter de sérieux problèmes de santé, mais a dû continuer à travailler et ne peut pas obtenir l’avantage d’une pension décente, ce à quoi elle a droit. Elle n’a reçu que la pension minimale d’Etat, très basse et sans les avantages auxquels ont droit tous les employés de des institutions.

Le deuxième cas est celui de Franklin Méndez, qui a 57 ans et a travaillé le temps nécessaire dans l’administration publique pour avoir droit à ses droits légaux de pension. Il souffre d’hypertension. Ce droit lui a été refusé, la direction ayant déclaré que pour l’obtenir, il devait étudier et obtenir une qualification universitaire. D’autre part, on lui a dit qu’il n’existait aucun endroit pour qu’il étudie en vue d’obtenir les qualifications nécessaires…

FOGADE a conclu une série de contrats avec des compagnies spécialisées dans les services scolaires incluant des cours sur la conscience sociale, les morales sociales et d’autres questions. La direction de FOGADE a clairement démontré quel type de conscience sociale elle avait avec de tels actes. Dire est une chose, la pratique en est une autre.

Les exemples précités ne sont que deux cas parmi d’autres travailleurs impliqués dans une lutte pour obtenir leurs droits pour des pensions correctes.

Nous faisons donc appel à tous les travailleurs internationalement pour qu’ils envoient des messages de soutien à: Socialismo.rev.venezuela@gmail.com, SUTRA.FOGADE@fogade.gov.ve et Humberto.ortega@fogade.gov.ve.

Partager : Imprimer :