Irlande : retour sur la campagne du Socialist Party pour les élections européennes et communales

Une victoire sensationnelle pour le Socialist Party (CIO-Irlande)

Nous avons déjà à plusieurs reprises parlé sur ce site de l’élection de notre camarade Joe Higgins au Parlement européen. Ce moment est historique pour notre internationale, le Comité pour une Intenationale Ouvrière, qui obtient là son premier élu européen. En outre, aux élections communales qui se déroulaient au même moment, nos camarades irlandais ont décroché 6 élus. Cet article revient sur ces résultats.

Socialist Party (CIO-Irlande)

“Je viens de me lever. J’ai un peu plus de pêche quand je marche. C’est un beau jour pour être socialiste” (Pat, de Sligo)

«Je viens d’entendre les infos, j’espérais que tu remporterais le siège, je suis absolument comblé, il y a une justice dans le monde. J’arrive tout simplement pas à le croire, les médias t’avaient totalement nié, quel belle matinée. Ma journée au travail va être bien plus facile après avoir entendu ta victoire éclatante. Terrible!» (Ger, de Cork)«C’est la première fois de ma vie que je vote pour un candidat socialiste, et regardez ce qu’il se passe ! Tu manquais à tout le monde au Dáil, et je suis tellement heureux que tu ailles à l’Europe. Pourris-leur la vie!» (PJ, de Dublin)

«Bravo, M. Higgins, pas mal pour un «raté», comme t’appelait «Loo Lah Bertie». Je pense que nous savons maintenant qui est le «raté»!» (Conor)

Ce n’est là qu’un échantillon des commentaires qui sont parvenus au bureau du Socialist Party ce matin. Le dernier commentaire fait référence à l’ancien Taoiseach Bertie Ahern, maintenant totalement discrédité, qui avait traité Joe Higgins, en plein Dáil (parlement), de «raté» à la solde d’une «idéologie ratée». Comme les choses ont changé!

La victoire éclatante de Joe Higgins pour la circonscription éclectorale de Dublin, lui accordant 12,5% des voix de première préférence, dépassant le Sinn Fein et battant deux (ex-)parlementaires européens, était la dernière étape d’un week-end dramatique, rempli d’excellents résultats électoraux pour le Socialist Party d’Irlande.

En plus de remporter le siège au Parlement européen, Clare Daly a été réélue au conseil de sa commune de Swords, avec 3192 voix, soit plus de 20% ; de même, Joe lui-même a remporté 3787 voix à Castleknock (28%). Le parti a reçu 2747 voix (près de 18%) à Mulhuddart ward, ce qui a permis de réélire Ruth Coppinger haut la main.

Le parti a reçu un soutien électoral significatif dans toutes les circonscriptions, mais a obtenu des gains particulièrement importants avec l’élection de Terry Kelleher au Conseil communal de Balbriggan, et de Frank Gallagher au Conseil communal de Drogheda.

Malheureusement, notre conseiller Mick Murphy a raté de très peu sa réélection à Tallaght Central, au sud de Dublin, à 200 voix près. Nous avons parlé dans un autre article (sur le site international : socialistworld.net) de la difficulté à se faire réélire dans cette circonscription. Les camarades ont mené une campagne extrêmement forte, et dans les quartiers où Mick et le parti sont basés, nous avons obtenu plus de 20% des voix, ce qui nous a permis d’obtenir 2159 voix de première préférence.

En fait, Tallaght Central a été agrandi, à cause d’un redessinement des frontières communales l’été dernier. Cette expansion, conjointement à la remontée du Labour, ont rendu les élections difficiles, bien que nous soyons presque parvenus à une victoire. Ceci représente une défaite, mais c’est une défaite de laquelle nous pourrons et nous allons récupérer, en redéveloppant complètement notre position au cours des mois et des années qui viennent.

Notre conseiller Mick Barry à Cork a été facilement réélu, remportant la majorité des suffrages avec 2096 voix (26,5%), dépassant le quota de moitié. Notre second candidat à Cork, Dave Kating, a remporté un résultat très crédible de 5,5%, et le profil du parti a été renforcé de manière importante dans la ville.

En termes de Conseils de Comtés, nous en gagnons un à Castleknock mais en perdons un autre à Tallaght ; mais le plus important est que nous sommes parvenus à accomplir une percée dans d’importants Conseils communaux comme ceux de Balbriggan, de North Dublinet de Drogheda.

Une lutte serrée

Les résultats des élections européennes à Dublin ont été reportés à cause d’un recomptage. Tandis que les heures du petit matin s’égrénaient minute après minute, la tension commençait à monter. Il était clair que la bataille pour le dernier siège de Dublin tournait à l’ultime conflit entre le Socialist Party et le Fianna Fáil, le principal parti capitaliste en Irlande, au gouvernement depuis douze ans – entre Joe Higgins et Eoin Ryan, un ancien Ministre.

Ryan disposait d’une avance de 11.000 voix. Mary Lou McDonald, parlementaire européenne du Sinn Fein, qui a été repoussée à la cinquième position par le vote populaire du Socialist Party, était éliminée d’office, et donc ses voix devaient être transférées à Ryan ou Higgins, ou pas, en fonction du vote de deuxième préférence exprimé par les électeurs.

Des 55.429 électeurs de McDonald, Joe avait besoin d’une part bien plus importante que celle qui était attribuée à Ryan s’il devait le rattraper. Les pronostics étaient que beaucoup de ces votes ne seraient transférés ni à Joe, ni à Ryan, réduisant par conséquent le potentiel de voix grâce auxquelles Joe pourrait rattraper Ryan.

Puis ce fut l’instant. Les voix de McDonald avaient été allouées, et le décompte était finalement terminé, nous n’avions plus qu’à attendre l’annonce. Certains membres et sympathisants du parti, de même que ceux du Fianna Fáil, se sont rassemblés autour des huissiers qui remontaient sur le podium. Ceci étant, l’équipe d’assesseurs, qui avait compté les résultats toute la journée, sortit de derrière les barrières pour rentrer chez eux, abandonnant ainsi à leur destin respectif les deux groupes de partisans avides de résultat.

Si les transferts s’étaient déroulés comme prévus, tout les éléments auraient dû être en place pour une victoire de Joe, mais la possibilité qu’une grosse quantité de voix n’aient pas été transférés pouvait dynamiter ce scénario. Et puis, il y a toujours une possibilité d’un inattendu lors d’élections proportionnelles. L’huissier revint au podium.

A travers les grésillements du micro, l’huissier annonça que Joe Higgins avait obtenu un transfert de 22.201 voix supplémentaires. Les gens retenaient leur souffle, étant donné que ces résultats étaient inférieurs à ceux prévus. Le transfert de McDonald à Ryan allaient-ils le propulser en avant et lui permettre de sortir gagnant? Lorsqu’il fut annoncé que Ryan n’avait obtenu que 5.426 voix de deuxième préférence, alors vint la réalisation que nous avions réussi, que Joe était élu, le tout premier membre du CIO à être élu au Parlement européen. Quand bien même 50% des voix n’étaient pas transférables, le taux de 4 contre 1 a fait en sorte que nous avons été élus avec un bon surplus de 5.410 voix.

Les élections européennes et communales ont été un désastre pour les deux partis au pouvoir, le Fianna Fáil et les Greens, et l’administration est maintenant très bancale. Dans d’autres articles, nous nous préoccuperons de la situation politique et économique en Irlande, et de l’approche que doit avoir le Socialist Party vis-à-vis de cette situation, mais pour l’instant, nous allons fêter cette victoire historique.


Le Comité pour une Internationale Ouvrière, CIO

Le Socialist Party est la section du CIO en République irlandaise.

Le capitalisme est un système mondial et il doit être combattu à la même échelle. C’est pourquoi le Parti Socialiste de Lutte fait partie d’une organisation marxiste internationale: le Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO), un parti mondial actif sur tous les continents. Notre lutte en Belgique s’inscrit dans le cadre d’une lutte des travailleurs du monde entier pour un société socialiste car si la révolution socialiste éclate sur le plan national, elle se termine sur l’arène internationale. La démocratie ouvrière et la planification socialiste de la production ne peuvent se limiter à un seul pays. C’est d’ailleurs l’isolement de la Russie soviétique qui a conduit à sa dégénérescence à partir de 1924.

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai