Protestations à Téhéran

La journée de samedi a été particulièrement agitée dans la capitale iranienne, avec des affrontements entre la police et les manifestants anti-Ahmadinejad. Ce dernier s’est lui-même proclamé vainqueur des élections présidentielles. Pour beaucoup de manifestants, une fraude électorale massive a caractérisé le scrutin. Le candidat de Khamenei, Ahmadinejad, a effectivement un nombre de suffrages très frappant. Beaucoup de jeunes et de travailleurs, très mécontents, sont descendus dans les rues, ce à quoi le régime a répondu par une intervention de la police et des services spéciaux de sécurité militaire. Voici un court rapport, quelques photos et une vidéo de ces évènements.

Par Reza

Beaucoup savent que la victoire d’Ahmadinejad est le résultat d’un règlement de compte au sein de la classe dirigeante dont la population aura à payer le prix. D’innombrables actions ont pris place contre la police. Des voitures de police ont été ainsi incendiées et les rues du centre-ville bloquées. Le mouvement étudiant a publié un tract sous le titre : Nous sommes déjà réveillé, nous sommes prêts à nous soulever !

De nombreux habitants de la capitale iranienne ont laissé leur porte ouverte en signe de protestation, pour que les manifestants puissent venir se réfugier. Moussavi a été placé sous surveillance policière et plusieurs dirigeants des réformateurs ont été arrêtés. Les réformateurs ont toutefois à peine été impliqués dans ces actions, ils ne font d’ailleurs rien pour soutenir les manifestants en colère. Ce n’est pas une coïncidence si Moussavi est un ancien Premier ministre du pays. Il est lui aussi membre de l’establishment du pays.

De suite, le samedi, une petite action de solidarité du Comité étudiant iranien s’est déroulée devant l’ambassade iranienne. Une nouvelle action de protestation avec d’autres groupes d’opposition a eu lieu le dimanche. Ci-dessous, voici quelques photos de l’action de samedi à l’ambassade iranienne et quelques photos d’Iran ainsi qu’une vidéo.

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai