Action contre l’accès de l’Arabie saoudite à la commission femmes de l’ONU

Le PSL et la campagne ROSA étaient présents ce vendredi 5 mai à l’action de l’Observatoire Européen pour la Démocratie et la Paix (EODP) ; une action d’une vingtaine de personnes Place de la Monnaie à Bruxelles qui visait à dénoncer le vote récent du cabinet de Didier Reynders sur l’accès de l’Arabie saoudite à la commission femmes de l’ONU.

Par Brune (Bruxelles)

Comme l’a rappelé Rachid de l’EODP, cette décision est hautement hypocrite de la part du gouvernement belge et surtout du MR, sachant les conditions de vie des femmes dans ce pays et les constantes leçons de morales sur les fameuses valeurs occidentales de respect des droits de la femme que nous servent nos dirigeants. Les représentants de la délégation belge à l’ONU et le Ministre des Affaires Étrangères se sont en effet prononcés en faveur de l’intégration de l’Arabie Saoudite à la Commission du Droit des Femmes de l’ONU, le 22 avril dernier mais, rappelons-le, en Arabie Saoudite, les femmes n’ont pas le droit de conduire ou même d’être accompagnées par une autre personne que le conjoint ou un parent proche dans une voiture ! Elles n’ont pas non plus le droit d’ouvrir un compte en banque ou de se trouver seules dans la même pièce qu’un homme.

L’Arabie saoudite est classée 141 sur 144 à l’index sur l’égalité des genres selon le Forum économique mondial de 2016, alors pourquoi Didier Reynders s’est-il aventuré dans un tel vote ? En vérité, tout cela a été réalisé dans le but d’échange de bons procédés avec l’Arabie saoudite pour faciliter l’élection de la Belgique au Conseil de sécurité de l’ONU.

Lors de l’action plusieurs intervenants ont pris la parole, dont Emily, coordinatrice de la campagne ROSA à Bruxelles, qui a rappelé l’importance de lutter pour les droits des femmes, que ce soit en Arabie Saoudite ou ailleurs ; elle a notamment rappelé les nombreuses attaques récentes de Trump sur l’avortement et les plannings familiaux aux Etats-Unis. Elle a aussi  appelé à participer à la manifestation du 24 mai dans le cadre de la venue de celui-ci à Bruxelles. Dans cette manifestation, avec le bloc ROSA, les femmes auront l’occasion de rappeler qu’en Belgique et ailleurs il est primordial de reconstruire un féminisme combattif afin de faire poids face aux attaques des populistes de droite comme Trump, Le Pen, Wilders…Et ici en Belgique nous ne sommes pas non plus en reste, surtout lorsque l’on voit sur qui l’on doit compter pour défendre les droits des femmes (Reynders, Francken et co.) !

Rendez-vous le 24 mai gare du Nord à 17 h, départ en groupe avec les membres ROSA vers la manifestation.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste