faites comme Yanis Varoufakis: opposez-vous à la criminalisation de la résistance sociale en Irlande!

Voici ci-dessous le texte d’une déclaration de solidarité avec la campagne #JobstownNotGuilty signée par l’économiste et homme politique grec Yanis Varoufakis, au côté d’autres figures proéminentes de gauche. Cet appel est notamment signé par Noam Chomsky et jean-Luc Mélenchon.

Vous pouvez également directement envoyer par vous-mêmes des e-mails de protestation. Un exemple et un article de fond consacré aux accusés de Jobstown est disponible ici : + adresse e-mail peuvent être trouvés ci-dessous cet article sur le processus de Jobstown: Le plus grand procès politique en Irlande depuis des décennies: Soutenez les activistes de Jobstown!

Le droit de protestation est menacé en Irlande. Il est profondément inquiétant qu’un jeune de 17 ans ait été reconnu coupable de séquestration en raison de sa participation à une manifestation contre Joan Burton, alors vice-première ministre. Le 24 avril, le premier des trois procès de 18 adultes pour «séquestration» et les accusations connexes commencera. S’ils sont reconnus coupables, ils sont passibles d’une peine d’emprisonnement maximale. En plus de la dévastation de la vie des défendeurs et de leurs familles, une peine de plus de 6 mois entraînerait l’élimination automatique d’un des accusés, Paul Murphy, en tant que député, ce qui réduirait la décision démocratique de ces personnes qui l’ont élu.

Ces condamnations auraient pour effet de criminaliser la contestation et d’envoyer un message effrayant à tous ceux qui voudraient protester dans les années à venir – syndicalistes, défenseurs des droits des femmes et autres. En tant que représentants de gauche à travers l’Europe, nous pensons que la protestation n’est pas un crime. Dans différents pays, nous avons vu des mouvements de personnes contre l’austérité et ils ont souvent été confrontés à des attaques contre les droits démocratiques. Nous croyons qu’il est essentiel de rester ensemble parce qu’une blessure à un est une blessure à tous.

Nous sommes solidaires des accusés et de la campagne #JobstownNotGuilty. Nous demandons que toutes les accusations portées contre les manifestants soient abandonnées et que le droit de protestation soit défendu.

Partager : Imprimer :