Elections régionales bruxelloises de 2009

Elections régionales bruxelloises de 2009

Le Parti Communiste (PC), le Parti Socialiste de Lutte (PSL), la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) et le Parti Humaniste (PH) présentent ensemble une liste aux élections régionales bruxelloises afin de défendre un plan d’urgence sociale contre la crise capitaliste, de développer les luttes sociales et de les traduire sur le terrain politique.

Tract commun PC-PSL-LCR-PH

Nous vivons la crise la plus brutale que le monde ait connue depuis les années 30. Les trente années de politiques néo-libérales poursuivies par les gouvernements successifs des MR, PS, CDH et Ecolo ont démantelé les services publics et la sécurité sociale, aggravé le réchauffement climatique et plongé dans la précarité une partie croissante de la population. Face à la crise économique, des mesures d’austérité encore plus dures se préparent alors qu’un travailleur sur cinq est déjà sans emploi à Bruxelles.

Les partis traditionnels ont choisi de faire payer à la majorité de la population l’avidité et la soif de profit des grosses entreprises et des banques. Après le scrutin de juin, de nouvelles attaques importantes sont d’ores et déjà annoncées contre nos conditions de vie et nos droits sociaux. Des luttes de grande d’ampleur avec des journées de manifestation et de grève seront nécessaires pour les empêcher de nous faire payer leur crise.

1/ lutte pour l’emploi contre le chômage et la précarité

Les entreprises qui procèdent à des licenciements collectifs doivent être nationalisées afin de sauver les emplois et d’organiser la production selon les besoins de la population et non en fonction des profits d’une poignée de grands actionnaires. Combattons le chômage en redistribuant le travail par une réduction du temps de travail à 32h par semaine sans perte de salaire et avec embauches compensatoires. Exigeons un salaire minimum de 1.500 euros net par mois et une stricte égalité salariale entre femmes et hommes.

2/ défense et renforcement des services publics

Les pouvoirs publics doivent reprendre en main les banques, l’énergie, les communications, la distribution d’eau. Il faut maintenir tous les bureaux de poste, arrêter de commercialiser les soins de santé et réinvestir massivement dans l’enseignement. Les logements sociaux doivent faire l’objet d’un vaste programme de construction et de rénovation ; il faut réquisitionner les logements vides et bloquer les loyers. Les services publics doivent jouer un rôle important contre le réchauffement climatique à travers une politique de transports publics efficaces et gratuits, un réaménagement du transport des marchandises moins polluant et un programme d’investissement dans l’isolation des immeubles.

3/ Pour l’unité des travailleur(se)s, contre le racisme et les discriminations

Le capitalisme génère la pauvreté, la violence et renforce le sentiment d’insécurité dont profite l’extrême- droite pour désigner des boucs-émissaires : les immigrés, les Wallons, les Flamands, les femmes, les jeunes. Nous luttons contre toutes les formes de discriminations et de violence. En ce sens, nous voulons la régularisation immédiate des sans-papiers. Les femmes sont particulièrement victimes de la violence et il est urgent d’attribuer des moyens suffisants aux services d’aides pour les défendre efficacement.

4/ contre le militarisme et l’impérialisme

Le capitalisme engendre l’insécurité, la guerre et la terreur. La crise accroît les rivalités entre les grandes puissances pour le partage du monde et pour l’accès aux matières premières et aux ressources énergétiques. La Belgique doit quitter l’OTAN, arrêter la construction à Evere d’un nouveau site de cette organisation, et réaffecter son personnel dans des services publics utiles. Exigeons le retrait des troupes belges des opérations militaires à l’étranger. Refusons la livraison de matériel militaire à l’état d’Israël qui vient de mener une guerre coloniale contre le peuple palestinien.

5/ c’est aux capitalistes de payer !

Les moyens ne manquent pas pour financer ce programme. Nous devons taxer les grosses fortunes et plus lourdement les profits des grandes entreprises. Il faut abolir les intérêts notionnels, les exonérations de charges sociales et exiger des entreprises qui licencient ou délocalisent qu’elles remboursent les aides publiques. Il faut supprimer les privilèges fiscaux dont jouissent les institutions européennes et utiliser cet argent pour financer les infrastructures régionales.



Nos candidat/es s’engagent pleinement dans les luttes sociales et refusent toute participation à une coalition avec les partis de gouvernement partisans du capitalisme. Ils et elles s’engagent également à reverser aux caisses de lutte le surplus des indemnités parlementaires qui dépassent le salaire moyen des travailleur/euses en Belgique.

Meeting de la liste unitaire PC-PSL-LCR-PH

"C’est aux capitalistes de payer leur crise!"

Vendredi 8 mai à 19h30 à l’Espace Marx

Rue Rouppe, 4 1000 Bruxelles


Parti Communiste

PC, 4 rue Rouppe, 1000 Bruxelles – 0478/82.20.84 – bruxelles@particommuniste.be – www.particommuniste.be

Parti Socialiste de Lutte / Linkse Socialistische Partij

PSL/LSP, BP 131, 1080 Molenbeek Sainctelette – 02/345.61.81 – info@socialisme.be – www.socialisme.be

Ligue Communiste Revolutionnaire

LCR, 20 rue Plantin, 1070 Bruxelles – 0476/90.09.97 – info@lcr-lagauche.be – www.lcr-lagauche.be

Parti Humaniste

PH, Rue de pavie, 75, 1000 Bruxelles – 02/427.71.43 – ph_ph_belgium@yahoo.fr – www.partihumaniste.be

Partager : Imprimer :